Festival du film amazigh: L’olivier d’or attribué à « Combat du cœur »



Après cinq jours, durant lesquels vingt-six productions audiovisuelles, entre longs et courts métrages, documentaires et dessins animés (en tamazight), ont été projeté, le verdict des membres des jury est tombé jeudi après midi, lors de la cérémonie de clôture de la quinzième édition du festival du film amazigh, qui s’est déroulée à la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou.

C’est le film intitulé « Le combat du cœur » qui a arraché le prix de l’Olivier d’or du meilleur long métrage. Ce film, réalisé par Mohamed Rahal, semble avoir séduit à tous points de vue les membres du jury du long métrage, puisqu’ils lui ont également attribué à l’unanimité le prix de la meilleure interprétation féminine et celui de la meilleure interprétation masculine.  
L’actrice Fahima Djayette, ayant campé le rôle de Sarah ainsi que Salim  Miloudi, qui a joué le rôle de Wassim,  ont réussi à décrocher les deux prix de la meilleure interprétation féminine et masculine suite à leur participation au film « Le combat du cœur ». Sous l’effet de la grande émotion, qu’on ressent en de telles circonstances, le réalisateur Mohamed Rahal a pris la parole pour dire sa joie d’avoir réussi à émerger du lot en obtenant pas moins de trois prix, plus particulièrement, celui de l’olivier d’or. Le film qui a obtenu l’olivier d’or du festival du film amazigh de Tizi Ouzou jette un regard objectif et lucide sur le phénomène du conflit de générations et des tendances qui envahissent la société algérienne, ouvrant des brèches sur certains phénomènes qui la rongent comme la toxicomanie, le suicide et l’immigration.

Tahar Khellaf

Source : tamurt.info

Laisser un commentaire