« Feuilles d’automne » de Mohamed Boundjoum



Mohamed Boundjoum a publié chez les Editions Jets d’Encre un recueil de poésie empreint d’une profonde douceur.

« Ce cœur qui vibre c’est l’histoire d’un livre », clame Mohamed Boundjoum. Vers humanistes, sensibles tout en touches méditatives, il y a dans les lignes de ce petit ouvrage de la mélancolie certes mais aussi cette beauté jouissive que procure la bonne poésie.

« Cache-moi bien dans ton cœur/Tu vois j’ai trop froid/ Ressens-tu ma douleur ?/ Triste, est ma voie/ Le vrai goût du bonheur/ Loin, il n’est plus là/Cache-moi bien dans ton cœur/Fatigué, j’ai froid/ Perdue, toute saveur/ Mère n’est plus là/ Fatum, brumes et pleurs/ Le sourire mourra/Cache-moi bien dans ton cœur/ Chagrin, j’ai froid/ Je revois ta douceur/Me manque déjà/Je revis toute heure/ Passée près de toi/Cache-moi bien dans ton cœur/J’ai trop mal, je suis las/Partie, l’amie, malheur !/Le temps s’arrêta/ il n’y a plus de valeur/Un monde si bas. » écrit le poète.

Ces poèmes révèlent un contemplateur en majesté qui d’un mot, d’une tournure de vers accroche la sensibilité du lecteur pour ne plus la lâcher.

Ce recueil de 68 pages est plein de tendresse. Dans ce monde furieux, violent en diable, lire Mohamed Boundjoum redonne cette sérénité que nous perdons par moment.

Le poète est âgé de 54 ans, après avoir enseigné les sciences physiques à Aïn Beida, il est actuellement proviseur dans un établissement de Constantine.

Kassia G-A.

Feuilles d’automne de Mohamed Boundjoum chez les Editions Jets d’encre. Prix : 12,50 euros

Lire l’article depuis sa source : lematindz.net

Laisser un commentaire