François Fillon : de nouvelles révélations sur sa famille



Des révélations sur l’enquête visant François Fillon pourraient mettre à mal sa défense et entraîner une prolongation des investigations sur les activités des membres de sa famille bien au-delà des quinze jours évoqués par l’ex-Premier ministre.

Après les 800 000 euros de rémunérations de son épouse Penelope en tant qu' »attachée parlementaire », les 100 000 euros de « La Révue des deux mondes », d’autres informations sont rendues publiques. Selon Le Monde, les enquêteurs s’intéressent aux conditions d’attribution, sur proposition de François Fillon, du grade suprême de la Légion d’honneur au propriétaire de « La Revue des deux mondes », où son épouse Penelope est soupçonnée d’avoir eu un emploi fictif.

« À ce stade, l’enquête n’a pas été élargie aux conditions d’attribution de la Légion d’honneur » à Marc Ladreit de Lacharrière, assure à Reuters une source proche de l’enquête.

Mais d’après le quotidien, « les enquêteurs ont adressé la semaine dernière une réquisition judiciaire à la grande chancellerie de la Légion d’honneur afin de se faire communiquer le dossier de Marc Ladreit de Lacharrière ».

Selon les résultats de cette réquisition, le Parquet national financier (PNF) pourrait à tout moment décider d’élargir son enquête.

Marc Ladreit de Lacharrière s’est vu attribuer le grade de grand-croix de la Légion d’honneur le 31 décembre 2010 par décret présidentiel, sur rapport du Premier ministre François Fillon, selon Le Monde. Moins d’un an et demi plus tard, il embauchait Penelope Fillon pour un travail dont les enquêteurs cherchent à déterminer la matérialité.

Les promotions à un grade supérieur sont accordées « si le légionnaire fait la preuve de nouveaux mérites, et selon des délais minimum », indique le site internet de la grande chancellerie de la Légion d’honneur. Il faut 19 ans pour passer de chevalier à grand-croix.

Interrogé par Reuters, Me Antonin Lévy, qui représente François Fillon, rappelle que Marc Ladreit de Lacharrière a été nommé chevalier, officier, commandeur et grand officier de la Légion d’honneur sous divers Premiers ministres avant d’atteindre le grade de grand-croix sous François Fillon. « François Fillon n’est pas le seul à avoir considéré » qu’il le méritait », souligne-t-il.

MISSIONS DES ENFANTS FILLON

Dans Le Monde, l’avocat ajoute que sa décoration « était pleinement justifiée et n’a aucun lien avec l’embauche de Mme Fillon, intervenue bien plus tard ».

Un éventuel élargissement de l’enquête pourrait toutefois perturber l’agenda évoqué par l’ancien Premier ministre.

Dès jeudi, des sources proches du dossier soulignaient que l’enquête pourrait aller au-delà des quinze jours mentionnés par François Fillon devant les parlementaires de son camp, les policiers souhaitant explorer toutes les pistes.

L’enquête visant à l’origine les activités de Penelope Fillon a déjà été élargie à celle de leurs deux enfants aînés, Marie et Charles, tous deux rémunérés par leur père au Sénat, comme François Fillon l’a lui-même révélé sur TF1.

Devant les enquêteurs, François Fillon a indiqué que Charles avait en fait oeuvré à la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, indique Le Monde, qui cite le procès-verbal d’audition du candidat de la droite. Quant à Marie, elle a aidé son père à écrire l’un de ses livres, aurait-il dit aux enquêteurs, selon le quotidien.

Sur TF1, il avait dit les avoir embauchés pour des « missions précises », et mis en avant leurs qualifications en tant qu’avocats, ce qui avait suscité la polémique, ceux-ci n’ayant pas encore prêté serment à l’époque.

Le président du Sénat a autorisé vendredi la communication au Parquet national financier de documents relatifs à l’activité exercée dans ses murs par les enfants aînés de François Fillon entre 2005 et 2007. Mais à ce jour, ni Marie ni Charles n’ont été entendus par les enquêteurs, et leur audition n’est pas prévue ce lundi, indique Antonin Lévy.

Avec Reuters

Source : lematindz.net

Laisser un commentaire