François Hollande ne se représentera pas à la présidentielle française (Vidéo)



Moment inédit sous la cinquième République française. François Hollande a décidé de ne pas se représenter à un second mandat pour la présidentielle.

Le président François Hollande ne sera pas candidat pour la prochaine présidentielle. Il vient de le confier dans un discours solennel. La décision a laissé pantois plus d’un analyste ou journaliste français. Car personne ne s’attendait à cette décision. Même ses proches conseillers ne s’attendaient manifestement pas à ce renoncement à la présidentielle.

La voix grave, il a pris l’ampleur de son action, avouant qu’il n’a pas tenu ses engagements. « Aujourd’hui, je suis conscient des risques que ferait courir une démarche, la mienne, qui ne rassemblerait pas largement autour d’elle. Aussi j’ai décidé de ne pas être candidat à l’élection présidentielle », a-t-il décllaré à l’Elysée. Il a toutefois précisé qu’il entendait continuer à être président jusqu’au bout de son mandat et à mener les affaires de l’Etat.

« Je ne veux pas que la France soit exposée à des aventures qui seraient coûteuses et même dangereuses pour son unité, pour sa cohésion, pour ses équilibres sociaux, voilà le message que j’étais venu ici vous adresser », a-t-il ajouté en faisant sans doute allusion à la montée de l’extrême droite et aux surenchères conservatrices du candidat François Fillon.

La décision a été tenue secrète jusqu’à la dernière minute. Il a en tout cas tenu au moins un engagement. Il avait souligné que s’il ne faisait pas baisser le chômage, il n’allait pas se représenter. Voilà qui est fait. Le geste est d’une grande sagesse politique. Il aura marqué son parcours de cette capacité à se remettre en cause au bon moment, ce qui n’est pas le propre des hommes politiques plus enclins au cynisme qu’à la reconnaissance de leur erreur.

Il est vrai que François Hollande a été la cible de tirs de barrage impitoyable. Toutes les voix l’appelaient à ne pas se représenter. Même les sondages le placent parmi les bons derniers. La situation politique et le risque que sa candidature ne recueille pas l’adhésion de la gauche ont été déterminants dans cette décision. Nathalie Kosciusko-Morizet, de la droite, a déclaré que « c’est la décision la plus lucide de son mandat ».

Demain, Hollande fera un voyage officiel aux Emirats arabes unis. Pour la gauche, la voie est ouverte aux candidatures, notamment de Manuel Valls, premier ministre qui a montré des signes d’empressement pour aller à la primaire de la gauche.

Arnaud Montebourg a déjà annoncé sa candidature à la primaire de la gauche. Sept candidats ont déjà déclaré leur participation à la primaire de la gauche qui aura lieu en janvier.

Voilà finalement, le président français a chamboulé nombre de scénarios et surpris bien du monde.

L.M. A.

Revoir l’intervention de François Hollande en vidéo :

Source : lematindz.net

Laisser un commentaire