Fraude au baccalauréat : le ministère de l’Éducation ouvre une enquête



Le ministère de l’Éducation nationale a annoncé, ce mercredi 1er juin, l’ouverture d’une enquête suite à des informations relayées sur les réseaux sociaux faisant état d’une éventuelle fuite de sujets du baccalauréat afin d’identifier et poursuivre les personnes qui seraient impliquées.

« Suite à des informations relayées sur les réseaux sociaux faisant état d’une éventuelle fuite de sujets du Baccalauréat, le ministère de l’Éducation nationale tient à rassurer les candidats et l’opinion publique quant au déroulement de l’examen dans des conditions normales », indique le département de Nouria Benghebrit dans un communiqué, publié via l’agence APS.

« En cas de confirmation d’une quelconque atteinte à la crédibilité de cet examen, il (le ministère) engagera, de concert avec les autorités compétentes, les investigations nécessaires pour identifier et poursuivre les personnes impliquées », assure le ministère.

Le ministère se dit, par ailleurs, « engagé à garantir aux candidats leur droit à l’égalité des chances » en leur souhaitant « la réussite pour la suite des épreuves ».

« L’opinion publique sera informée le jeudi 02 juin, juste après la fin des épreuves, d’une première évaluation du baccalauréat 2016 par la tutelle et les partenaires sociaux », assure le ministère.

Source : tsa-algerie.com / Riyad Hamadi

Laisser un commentaire