Frédéric Antonetti, entraîneur de Lille : « Aucun souci de mentalité avec Benzia »



Critiqué par les dirigeants lyonnais dont Bernard Lacombe, le conseiller de Jean-Michel Aulas, le nouvel attaquant de la sélection algérienne, Yassine Benzia, a été défendu par l’entraîneur de Lille, Frédéric Antonetti, qui a fait savoir dans les colonnes de L’Equipe qu’il n’a aucun mal à travailler au quotidien avec son buteur algérien.

« Je n’ai aucun souci de mentalité avec lui. Il est très agréable à entraîner », a précisé Antonetti qui cherche encore le poste idéal à son international algérien, peu utilisé ces derniers temps. « Il a plus joué ici qu’en trois saisons à Lyon. Il doit trouver encore son meilleur poste. Il peut évoluer en pointe, en soutien derrière l’attaquant, à droite ou à gauche. Il faut qu’il mûrisse et comprenne les tenants et les aboutissants de chaque poste », a expliqué le drive du LOSC, alors que Bernard Lacombe a reproché à Benzia son manque de régularité et sa nonchalance.

« C’est un joueur qui a un certain talent, même si ce n’est pas celui d’un Benzema ou d’un Ben Arfa. Son problème, c’est la régularité. Il me rappelle ce qu’un de mes entraîneurs me disait quand j’étais jeune : ‘Avec toi, on joue parfois à onze, quelquefois à douze, mais on joue souvent à dix !’ Il y a des jeunes qui écoutent, d’autres qui écoutent moins… », lançait le conseiller de Jean-Michel Aulas.

« Le fait que je sois arrivé de l’extérieur à 16 ans et vite monté avec les pros a suscité énormément de jalousie. Les dirigeants ne me voyaient pas non plus comme quelqu’un d’intelligent, ils m’ont vite collé une étiquette. Même lors des changements de coach, celui qui arrivait m’avait déjà mis cette étiquette », s’est défendu Benzia toujours dans les colonnes de L’Equipe.

Source : tsa-algerie.com / Ali Ouezzane

Laisser un commentaire