Grève contre la Loi Travail: des perturbations monstres prévues



La déchéance de nationalité à peine enterrée, le gouvernement affronte ce jeudi l’épreuve de la rue, avec une nouvelle mobilisation, que les syndicats organisateurs promettent « grosse », contre la Loi Travail jugée « toxique » pour les salariés.

Le mouvement s’annonce large: des préavis de grève ont été déposés à la RATP, SNCF, EDF, Air France, Total, dans le contrôle aérien et plus généralement dans la fonction publique, le commerce, la presse, les ports et docks, les casinos…

​Plus de 200 défilés, manifestations et rassemblements sont prévus un peu partout en France, selon le décompte de la CGT.

​ »De toute évidence, ce texte ne permettra pas les créations nécessaires d’emplois, généralisera la précarité et aggravera les inégalités professionnelles notamment envers les femmes et les jeunes », estiment les sept syndicats à l’initiative de la mobilisation (CGT, FO, Solidaires, FSU, Unef, FIDL, UNL), promettant une « grosse » journée.

​Bien qu’à Paris, la manifestation ne parte qu’à 13H30 de place d’Italie en direction de Nation la mobilisation a déjà des effets sur le trafic: plus de 400 km de bouchons ont été recensés à 8h15 heure de Paris en région parisienne au lieu de 260 habituellement, selon Sytadin.

​Dans les transports, l’appel à la grève contre le projet de Loi Travail a été particulièrement relayé.

Côté SNCF, un TER sur deux en province et un train francilien sur deux (moins sur le RER C et les lignes J, R et U) sont annoncés. La SNCF prévoit 4 trains sur 10 de jour et aucun de nuit.

​Sur le réseau TGV, un train sur deux est prévu sur l’axe Nord, 3 sur 4 sur les axes Atlantique et Sud-Est. En revanche, les TGV Est circuleront normalement et le trafic sera quasi-normal sur les Ouigo (9 sur 10). Les trains internationaux ne sont pas touchés.

​A la RATP, le bulletin de trafic en temps réel à 05H45 mentionnait un train sur deux en moyenne sur les lignes A et B du RER (y compris sur les portions gérées par la SNCF), trois métros sur quatre et un trafic bus et tramway « quasi normal ».

​Dans le ciel, la direction générale de l’aviation civile (DGAC) a demandé aux compagnies d’annuler préventivement 20% de leurs vols à l’aéroport d’Orly et un tiers à Marseille, indique l’AFP.

​Plus d’une vingtaine de lycées parisiens envisagent de fermer jeudi pour éviter des débordements. Des violences et interpellations ont marqué la précédente journée, le 24 mars, lancée par les organisations de jeunesse et soutenue par les syndicats de salariés.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire