Guelma: Afflux des curistes à Hammam Debagh



L’APC a axé ses priorités sur le volet hygiène en consacrant une enveloppe de deux cents millions de centimes pour le ramassage des ordures ménagères, le balayage des rues, des lieux publics, des espaces verts et autres.

Les vacances de printemps 2016 ont fait l’objet d’une sérieuse préparation pour permettre aux milliers de visiteurs issus de divers horizons, qui débarquent dans cette merveilleuse localité touristique de Hammam Debagh (ex-Hammam Meskhoutine), d’évoluer dans un cadre agréable, sécurisé et sain.
Cette année, les autorités locales, notamment Mme le wali de Guelma, ont décidé de tout mettre en œuvre pour que cette commune, qui abrite le complexe thermal de Chellala, des stations thermales modernes, plus de deux centaines de bungalows équipés et d’autres infrastructures touristiques, puisse répondre aux attentes des touristes qui privilégient cette contrée réputée pour ses eaux thermales aux vertus thérapeutiques avérées. Dans ce contexte, l’APC a axé ses priorités sur le volet hygiène en consacrant une enveloppe de deux cents millions de centimes qui a permis la mobilisation permanente d’importants moyens humains et matériels, visant le ramassage efficace des ordures ménagères, le balayage des rues, des lieux publics, des espaces verts et autres.

Le président de l’APC nous apprend que 27 autorisations ont été accordées à des propriétaires de manèges, parcs de loisirs, autos tamponneuses pour permettre aux familles et à leurs enfants de se distraire sainement. Aux abords de la majestueuse cascade au centre-ville, des artisans ont installé leurs stands pour proposer divers produits locaux, des poteries, broderies, tapisseries, bijoux, pâtisseries, objets en osier, alfa, cuir, vaisselle en argile cuite, etc. D’autre part, des boutiques de souvenirs de la région ne désemplissent pas à longueur de journée, car les prix sont compétitifs.

Des marchands de grillades, brochettes, merguez ne chôment pas et accueillent des flots de clients attirés par le fumet délicieux qui enveloppe ces espaces.  Cette année, un restaurant de marque a ouvert ses portes et propose des plats délicieux de la région, des poissons frais, des crustacés, des recettes inédites à une clientèle accueillie par le gérant Nouredine, qui a investi judicieusement dans le créneau de la restauration. Les curistes s’accordent à reconnaître que Hammam Debagh est devenue une station touristique qui mérite ses lettres de noblesse, car tout a été mis en œuvre pour sortir de l’anonymat et offrir des prestations de qualité. Ce chef-lieu de daïra abrite le siège d’une sûreté de daïra et une brigade de gendarmerie dont les éléments sont mobilisés pour assurer le bien-être et la sécurité des personnes et des biens.

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source

Liberte-algerie.com

Laisser un commentaire