Hamid Grine empêché de se recueillir sur la tombe de Tahar Djaout



Le ministre de la communication, Hamid Grine, en visite dans la wilaya de Tizi Ouzou ce matin a été empêché de se rendre au village Oulkhou (Azeffoun) pour se recueillir sur la tombe du journaliste Tahar Djaout, victime d’un attentat terroriste le 26 mai 1993 et décédé une semaine plus tard.

Un groupe d’habitants de Ighil M’Hand dans la commune d’Aït Chaffa ont barré en ce début d’après-midi la route au cortège officiel. Les discussions pour négocier le passage du cortège du ministre n’ont pas abouti. Devant la détermination des villageois, la délégation officielle a dû rebrousser chemin. Aucun acte de violence n’a été toutefois signalé.

Le ministre de la communication s’est rendu dans la daira d’Azeffoun, pour lancer l’ouverture de la saison estivale.

Hamid Grine voulait imiter le premier ministre, Abdelmalek Sellal, qui s’est rendu il y a quelques jours à Ath Yenni et s’est recueilli sur la tombe de l’écrivain Mouloud Mammeri, décédé en 1989.

Elwatan.com

Laisser un commentaire