Hanni : «Je suis prêt, mais c’est au coach d’en décider»



Le milieu de terrain du FC Malines et de l’Equipe nationale, le novice Sofiane Hanni, évoque ses débuts avec la sélection. Ce dernier affirme qu’il est prêt à prendre part à la rencontre retour face à l’Éthiopie d’aujourd’hui si le sélectionneur le lui demande. D’autre part, Hanni n’a aucune idée sur l’état de la pelouse de l’Addis-Abeba Stadium.
Ce sera votre première en Afrique, des appréhensions ?
On verra, je ne sais pas comment cela va se passer. Sur place ou le jour du match on sera mieux édifiés sur notre sortie, ma première sur le continent africain. Certains de mes coéquipiers m’ont parlé de l’Afrique, mais il n’y a pas mieux que d’y être pour avoir les idées claires.
Nous avons constaté que le terrain où vous allez évoluer est catastrophique. Un commentaire ?
Pour être franc, là aussi on verra de quoi il s’agira au juste sur place. Vous me parlez du terrain, je n’ai aucune idée là-dessus
Vous ambitionnez d’effectuer votre première apparition ?
Là aussi, je ne sais pas du tout si je vais être aligné ou non. C’est le coach qui décidera si je dois jouer ou non. En tout cas je suis prêt à jouer mon premier match avec l’Equipe nationale. J’ai choisi notre sélection car je veux contribuer au jeu et aux victoires.
Comment avez-vous trouvé l’ambiance du groupe ?
Ah, l’ambiance est très bien ! Tout se passe bien pour moi le nouveau. Je comprends mieux aujourd’hui pourquoi l’Equipe nationale d’Algérie enregistre de bons résultats. Pourvu que cela dure encore !
Vous avez eu un aperçu au stade de Blida, vous l’avez trouvé comment ?
C’était magnifique, il y avait un engouement très fort, et ça, on m’en avait déjà parlé, le peuple qui scande des refrains et des encouragements qui ne cessent quasiment jamais. Que demande un joueur sur le terrain ? Honnêtement, c’est l’une des plus belles ambiances que j’aie vues dans ma carrière

Lebuteur

Laisser un commentaire