Hissène Habré, l’ex-président tchadien, condamné pour crimes contre l’humanité



Le tribunal spécial africain qui juge l’ex-président tchadien Hissène Habré à Dakar l’a reconnu coupable lundi de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre, a annoncé le président de la Cour. M. Habré est condamné à la prison à vie. Il était jugé depuis neuf mois devant les Chambres africaines extraordinaires, juridiction spéciale créée pour l’occasion.

Le verdict du procès d’Hissène Habré est finalement tombé ce lundi 30 mai au palais de justice de Dakar. L’ex-président du Tchad entre 1982 et 1990, accusé de crimes de guerre, actes de tortures et crimes contre l’humanité, a été condamné à la prison à perpétuité.

« Hissène Habré, la Chambre (le tribunal spécial) vous condamne à la peine d’emprisonnement à perpétuité », a déclaré le président de la Cour, le magistrat burkinabè Gberdao Gustave Kam à la lecture du verdict. Il a ajouté que le condamné disposait de quinze jours pour faire appel de cette décision.

Le tribunal l’a également reconnu coupable de viols, exécutions, esclavage et enlèvement. La Cour « a été convaincue » par le témoignage de Khadija Hassan Zidane, qui avait affirmé pendant le procès avoir été violée par Hissène Habré, a indiqué M. Kam. Il a fait état de « rapports sexuels non consentis à trois reprises et un rapport buccal non consenti ».

Avec AFP/RFI

Lire l’article depuis sa source : lematindz.net

Laisser un commentaire