Hollande «homme d’État mondial», vraiment?



Élu homme d’État de l’année, François Hollande n’a pas eu le temps de s’en réjouir – les internautes lui ont soufflé le prix qu’il aurait dû recevoir en réalité.

Lundi à New York, le président de la République a été désigné homme d’État de l’année. Souriant, il a accepté la distinction des mains de l’ancien Prix Nobel Henry Kissinger et du rabbin Arthur Schneier. Mais ils auraient mieux fait de ne pas la lui remettre…

Les mérites de François Hollande, qui se résument à « son leadership dans la sauvegarde de la démocratie et de la liberté » lors des attaques sanglantes de janvier et novembre 2015 et « sa contribution à la stabilité et à la sécurité du monde » ne sont guère partagés par la Toile. Un certain nombre d’internautes ont vivement réagi à cette nomination.

« Homme des tas », telle est la distinction qu’il aurait dû obtenir, assènent-ils sans détour. C’est sur ses épaules que résident « des tas d’attentats, des tas de morts, des tas de victimes, des tas de migrants, des tas de centres d’accueil », ont-ils rappelé. Certes, d’autres nations paieraient cher pour avoir le même !

Et ce alors que le chaos règne dans les commissariats…

Quelle distinction pour ses exploits ? Les Français savent ce qu’il faut lui décerner dans cette situation.

Et puis, un petit détail sur la cérémonie de remise de la distinction:

Cependant, des victoires tout aussi légendaires semblent avoir déjà marqué l’année.

Si le footballeur Franck Ribéry changeait de métier, ça serait aussi légendaire.

Et après l’homme d’État ? Certains ont même projeté dans l’avenir l’évolution du président de la République. Le chef des tas… sur le terrain de foot !

En tout cas, mieux vaut tirer les leçons de son incroyable performance – nulle, soufflent les internautes – au poste de président. Si, malgré la grogne, c’est lui qui est nommé homme d’État de l’année, il doit bien avoir un talent particulier. Ce qui ne calme pas ces internautes, furieux.

Mais il ne faut se ressaisir et passer à l’action ! Ou à l’inaction…

Finalement, que François Hollande mérite ou non la haute distinction, emboîtez-lui le pas, chers amis : travaillez moins pour gagner plus…

Source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire