Houda Faraoun critique l’accord Mobilis – Orange, exclut d’interdire les réseaux sociaux



Les réseaux sociaux, comme Facebook, Viber et Skype, ne seront pas bloqués en Algérie, a affirmé lundi à Alger la ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la Communication, Imane-Houda Faraoun, citée par l’agence officielle APS.

« Le gouvernement algérien n’a jamais eu l’intention d’interdire les réseaux sociaux, car l’Algérie est un pays démocratique », a affirmé Mme Faraoun qui présentait un exposé sur son secteur devant la Commission des finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN) dans le cadre de la loi sur le règlement budgétaire de 2013, selon la même source.

L’accord Orange – Mobilis

La ministre a également été interrogée sur le contrat signé entre Mobilis et Orange. Selon elle, « à aucun moment le ministère n’a été impliqué dans la décision ». « Moi-même, je l’ai appris par la presse. L’exécutif de Mobilis a toute latitude à gérer les questions commerciales. Ce n’est pas des questions sur lesquelles le ministère peut intervenir ni même l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT) », a-t-elle dit.

« Néanmoins, une fois l’annonce faite, nous avons demandé à l’ex-PDG de Mobilis des explications sur l’opportunité de cette convention. Ce qui est dommage, c’est qu’en aucun cas il n’a négocié des communications gratuites pour le client algérien alors que le groupe français a obtenu une gratuité totale des appels vers l’Algérie », a-t-elle regretté.

« J’ai des données chiffrées que je communiquerai prochainement à la Commission des finances de l’APN », a-t-elle dit.

Source : tsa-algerie.com / Rafik Tadjer

Laisser un commentaire