Il se fait exploser lors d’une descente policière



TurquieUn kamikaze s’est donné la mort lors d’une descente de police, jeudi, près de la frontière syrienne.

Un djihadiste présumé du groupe Etat islamique (EI) s’est fait exploser jeudi pendant une descente de police dans une maison à Gaziantep, ville turque située près de la frontière syrienne, ont rapporté plusieurs médias. «Un terroriste qui se trouvait dans une cache de Daech (acronyme arabe de l’EI) a actionné sa ceinture explosive» à l’approche des policiers, a rapporté Dogan, sans préciser si des membres des forces de sécurité avaient été touchés. De nombreuses ambulances ont été dépêchées sur place, selon l’agence.

Aucun policier n’a été blessé, selon l’agence de presse progouvernementale Anatolie, ajoutant que le kamikaze état mort dans l’explosion et qu’une autre personne qui se trouvait dans la maison avait été arrêtée.

Alerte maximale

La Turquie est en état d’alerte maximale après avoir été frappée cette année par une série d’attentats meurtriers liés au conflit kurde ou attribués à l’EI, qui ont fait des dizaines de tués.

Le niveau de vigilance était particulièrement élevé jeudi, jour férié en Turquie, qui célèbre la Fête de la jeunesse et des sports en commémoration du début de la «guerre d’indépendance» lancée en 1919 par Mustafa Kemal Atatürk.

Attentat du 1er mai

Un attentat à la voiture piégée le 1er mai contre le quartier général de la police à Gaziantep, une semaine après la visite de plusieurs responsables européens dont la chancelière Angela Merkel, avait tué trois policiers.

L’attaque, qui avait également fait 21 blessés, n’a pas été revendiquée, mais le ministre de l’Intérieur turc l’avait attribuée à un «membre d’une organisation terroriste liée à Daech».

Membre de l’Otan et de la coalition antijihadistes menée par les Etats-Unis, la Turquie semble avoir renforcé ses opérations contre l’EI dans le nord de la Syrie, où les djihadistes contrôlent des zones à la frontière turque. (afp/nxp)

Lire l’article depuis sa source : www.24heures.ch

Laisser un commentaire