Ils sollicitent sa médiation auprès des autorités militaires: Les patriotes chez Zeroual



Dans l’espoir de faire entendre leur voix et faire valoir leurs revendications, les patriotes se tournent vers l’ancien président de la République Liamine Zeroual.

Une délégation composée de coordinateurs d’une trentaine de wilayas et de l’Organisation nationale des patriotes s’est déplacée hier au domicile de Liamine Zeroual, à Batna, et lui a remis une lettre demandant son intervention auprès des autorités militaires du pays. «Etant au courant de la dégradation de la situation sociale de cette frange d’Algériens, nous attendons de votre personne un geste qui donnera de la joie à nos enfants et leur inculquera l’esprit du nationalisme», écrivent les patriotes dans leur courrier à l’ancien président qui «se reposait, étant fatigué», selon Ali Bouguetaya, porte-parole de l’organisation.

«L’ancien président ne pouvait pas nous recevoir, mais il a tenu à ce qu’on lui remette le document», affirme-t-il. Si ces hommes qui ont fait face au terrorisme lorsque la République était menacée dans son existence se tournent vers l’ancien général à la retraite, c’est que leurs précédentes démarches ont buté sur des portes fermées et des oreilles sourdes. «Nous avons perdu espoir en les autorités civiles, le Premier ministère, le ministère du Travail et celui de l’Intérieur», reconnaît notre interlocuteur.

Et d’ajouter : «C’est durant le mandat de Liamine Zeroual que nous avons pris les armes. Il est donc le mieux placé pour savoir ce que nous avons donné pour la patrie.»

Les représentants de plus de trente wilayas, ayant fait le déplacement à Batna, saluent «la disponibilité de Zeroual à assurer la médiation auprès des autorités militaires pour la prise en charge de nos doléances», soutient le porte-parole des patriotes. Ces derniers reconnaissent à l’ancien chef de l’Etat son rôle dans le rétablissement de la paix et de la stabilité dans le pays. «Nous nous rappelons et nous rappelons que la paix et la stabilité qu’a retrouvées la pays reviennent en grande partie à votre personne à travers la loi sur la concorde civile qui a contribué à convaincre les terroristes à déposer les armes. Leur nombre avoisine d’ailleurs les 7000 repentis», lit-on dans le même document qui rend aussi «hommage à l’ANP, aux gardes communaux et à tous les citoyens fidèles».

Les patriotes ne cachent pas leurs «espoirs et attentes» que leur dossier connaisse enfin son épilogue avec «une intervention de Liamine Zeroual» auprès du général de corps d’armées Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale.

Au registre des doléances, Bouguetaya rappelle que la plateforme de revendications contient 21 points dont la majorité est toujours en suspens. Pire, l’allocation de retraite anticipée accordée aux patriotes «est une honte», estime notre source. «Les 15 000 DA ne suffissent même pas à subvenir aux besoins de quelques jours», soutient Bouguetaya. Il s’interroge sur «la politique de deux poids deux mesures des autorités, puisque les gardes communaux et les rappelés perçoivent une retraite beaucoup plus importante». «Sur les 84 000 patriotes actifs, le ministère du Travail n’a pris que 9000 et traité, à présent, que 3200», précise-t-il encore. Les patriotes réclament une reconnaissance et une prise en charge à la hauteur des sacrifices qu’ils ont consentis pour la sauvegarde de l’Etat du chaos intégriste.

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source

Letempsdz.com

Laisser un commentaire