Inspirés par Daech, ils voulaient frapper la Pologne



Les idées proches de celles du groupe djihadiste Etat islamique (Daech) gagnent du terrain en Pologne, estime l’ancien vice-chef du Bureau de la sécurité nationale Roman Polko.

Au cours des quinze derniers jours, deux attentats qui auraient pu faire de nombreuses victimes ont été prévenus dans les villes polonaises de Varsovie et de Wroclaw. La police a interpellé quatre personnes soupçonnées d’être derrière ces attaques déjouées.

« Les informations faisant état d’attentats terroristes en cours de préparation témoignent de la courte vue de ceux qui critiquent la loi antiterroriste en affirmant qu’il n’y a pas de terrorisme en Pologne, qu’on peut encore attendre ou qu’on peut employer d’autres moyens pour contrer ces menaces », a déclaré M.Polko dans une interview accordée au journal Niezależna.

Le journal indique que le criminel présumé arrêté à Wroclaw préparait des explosions pour les Journées mondiales de la jeunesse prévues fin juillet, tandis que les personnes interpellées à Varsovie ont expliqué leurs démarches par leur hostilité envers le gouvernement polonais en fonction.

Selon M.Polko, les attaques déjouées à Varsovie et à Wroclaw démontrent que la Pologne n’est pas un pays isolé.

« Si l’on regarde sur la carte, on voit que des membres de Daech sont déjà très proches. Leurs idées pénètrent en Pologne. Les gauchistes de Varsovie et cet étudiant de Wroclaw y recourent », a souligné le général.

La nouvelle loi antiterroriste polonaise, qui doit entrer en vigueur avant le 1er juin prochain, est critiquée par l’opposition qui s’oppose à l’élargissement des pouvoirs des services spéciaux prévu par le document.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire