Investisseurs algériens : en quête de l’expertise autrichienne



La promotion de l’industrie du PVC a fait l’objet d’un séminaire organisé aujourd’hui par l’ambassade d’Autriche à Alger. Intitulé «Technologie des Fenêtres en PVC», l’événement a suscité l’intérêt d’un nombre important d’entreprises algériennes du domaine pour en discuter de l’aspect technique et technologique. 

Selon l’ambassadrice d’Autriche à Alger Franziska Honsowitz, «il est très important pour l’Autriche de soutenir l’Algérie dans sa politique de diversification. Des portes ouvertes sont dédiées à la promotion des échanges commerciaux entre les deux pays. Une importante expertise est au service de chacun des opérateurs algériens voulant coopérer dans un cadre économique et commercial notamment pour ce qui est d’outils et machines pour l’extrusion de profilés plastiques et installations complètes destinées à la fabrication de fenêtres en PVC et de plaques d’aluminium».

Il est question, ajoute Madame Honsowitz, «d’accompagner les entreprises algériennes par un transfert technologique qui se réalisera dans un cadre de collaboration industrielle et technique». Il sera initié, soutien-t-elle,  « par des entreprises autrichiennes imminentes dans ce domaine à l’image de l’entreprise Extru net, leader mondial dans cette activité».

Présentes un peu partout dans le monde, Extru net est désormais charmée par le marché algérien. Selon son consultant Rudolf Wessely, l’entreprise est à la recherche de partenaires algériens qui veulent se lancer dans l’industrie aluminium.

De leur coté, les chefs d’entreprise algériens ont manifesté leur intérêt pour travailler avec des firmes autrichiennes à l’instar d’Oxxo, une filiale du groupe Cevital, spécialisée dans l’industrie de  fenêtres et portes en PVC, de l’entreprise Chiali spécialisée dans le Profiplast, du groupe Moussaoui, une société de fabrication de machines et outils ainsi que beaucoup d’autres. Ces opérateurs économiques algériens sont venus pour discuter d’éventuelles opportunités de partenariats et d’échange d’expérience.

En plus de la plasturgie et la menuiserie aluminium, il y a lieu de rappeler que des entreprises autrichiennes ont déjà réalisé d’importantes opérations d’investissement en Algérie, notamment dans les secteurs des chemins de fer (signalisation électronique), l’assainissement des eaux usées, le bâtiment et les ouvrages d’art, les produits pharmaceutiques et bien d’autres secteurs industriels.

Il est important également de signaler que les relations bilatérales entre les deux pays ont observé une évolution remarquable. D’ailleurs Le volume des échanges commerciaux, a été multiplié par cinq durant les dix dernières années d’activité en Algérie. Aujourd’hui, ce volume des échanges commerciaux entre l’Algérie et l’Autriche dépasse les 600 millions d’euros.

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source

Leconews.com

Laisser un commentaire