Ismaël Bennacer ( Arsenal) discute avec Raouraoua … et s’approche de l’Algérie



Fidèle à ses traditions, le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, continue de travailler dans la discrétion la plus totale. Outre le sujet du sélectionneur national pour remplacer Christian Gourcuff où le patron de la Fédération a pris seul le dossier, il est en train de travailler actuellement dans la discrétion pour essayer d’engager quelques jeunes algériens issus des centres de formation français pour donner un plus à l’équipe d’Algérie. Après Yassine Benzia qui a été convaincu par le président lors d’un tête-à-tête et les pourparlers toujours en cours avec Adam Ounas, milieu de terrain des Girondins de Bordeaux, le président de la FAF est aussi sur la piste d’un autre joueur. Jusque-là, son nom a été évoqué vaguement à travers la presse, mais sans parler des détails des pourparlers entre le joueur et son entourage. Il s’agit du milieu offensif de l’équipe réserve d’Arsenal, Ismaël Bennacer. Ce dernier est dans les tablettes de la FAF. Celle-ci a entamé dernièrement des pourparlers directs avec l’entourage du joueur et avec l’intéressé aussi. Mais ce que beaucoup ignorent, c’est que le joueur a rencontré le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, il y a quelques jours, à Alger. Eh oui ! ça s’est passé dans la discrétion la plus totale lorsque le président de la FAF a décidé de faire l’impasse sur le voyage au Mexique pour assister au congrès de la FIFA et l’assemblée générale ordinaire de la CAF, pour régler des affaires importantes. En effet, le président a invité le joueur à Sidi-Moussa. Il a été aperçu vendredi passé à l’intérieur du CTN où il a même passé la nuit, afin qu’il soit loin des regards et pour que ça reste dans la discrétion la plus totale. Bennacer aurait même été accompagné d’une autre personne de son entourage. Le but de cette visite, c’est de discuter avec le président en aparté, surtout que ce dernier veut en finir définitivement avec cette histoire. Ainsi, les deux hommes ont discuté et ont abordé le sujet de la venue de ce jeune joueur prometteur pour renforcer les rangs de la sélection algérienne.

Le projet de la FAF est convaincant
Selon nos informations, Mohamed Raouraoua a tenu au joueur un discours très convaincant afin qu’il choisisse la sélection algérienne. Connu pour son sens de la communication au point où il a réussi à convaincre les Feghouli, Brahimi, Ghoulam, Taïder, Bentaleb, Belfodil et dernièrement Yassine Benzia en deux minutes seulement, le président de la Fédération est vite entré dans le vif du sujet en expliquant au joueur le programme de la Fédération et le projet à moyen et à long terme qu’il veut mettre en place. D’après la même source, le joueur a été très impressionné par le franc-parler du président et surtout le projet de la Fédération. Il a de même été agréablement surpris par le centre technique national de Sidi- Moussa, devenu la base de vie des sélections nationales. Lorsqu’il a fait une visite du centre, Ismaël Bennacer était impressionné, voire ébahi, indique une source au niveau de la FAF.

L’instance n’attend que son accord final pour entamer la procédure  de qualification
Le joueur est donc proche, voire très proche, de porter le maillot national. Il n’aurait pas encore remis sa lettre d’engagement à la FAF, soit son accord final, mais il semble qu’il soit acquis à 99% en faveur de l’Algérie. Du côté de la FAF, on n’attend que la signature de son engagement afin de déposer son dossier de qualification auprès de la Fédération internationale de football pour que cette dernière donne son feu vert au joueur de porter le maillot algérien. Le cas de Bennacer nécessite bel et bien une qualification auprès de la FIFA après qu’il ait porté les couleurs des équipes de France avec les moins de 18 ans et moins de 19 ans. Il est à signaler que le joueur est de père algérien, et que sa mère est  marocaine. Il peut aussi représenter une troisième sélection, à savoir la France, le pays où il est né.

Les JO, une occasion pour s’affirmer en attendant l’équipe A
Au cas où ça se concrétiserait avec le joueur, il pourrait ainsi disputer les Jeux Olympiques de Rio De Janeiro, au sein de l’effectif de Pierre-André Schürmann. En effet, la Fédération algérienne de football a utilisé la carte des JO. Le président de la FAF aurait même proposé au joueur de prendre part à la phase finale des JO avec les moins de 23 ans, étant donné que son âge le lui permet. Sur le plan sportif, ce sera aussi très intéressant pour Bennacer puisque le challenge lui permet de gagner des points supplémentaires pour être promu en équipe fanion d’Arsenal, surtout que le Français, Arsène Wenger, qui a été derrière la venue de ce joueur chez les Gunners, mise beaucoup sur lui pour une bonne relève au milieu du terrain. En outre, la présence d’Ismaël Bennacer avec les Olympiques va constituer un atout très important pour la bande à Schürmann afin d’essayer de passer au second tour et l’écueil de l’Argentine, le Portugal et le Honduras. Affaire à suivre.

Lebuteur

Laisser un commentaire