Joyeux anniversaire, Maïdan! Le premier ministre fait son mea culpa



Arseni Iatseniouk reconnaît en partie sa responsabilité dans les échecs qu’essuie le pays depuis les protestations de fin 2013.

Le premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a reconnu que l’Ukraine, par sa faute notamment, n’était pas parvenue à ses fins et n’avait pas réalisé les espoirs formulés lors de l' »Euromaïdan », les protestations pro-européennes contre le pouvoir du président Viktor Ianoukovitch, renversé en février 2014.

« Mais qu’est-ce qui a changé depuis deux ans? Quel était le but du Maïdan? Avons-nous vraiment atteint ce que nous voulions? Je serai franc avec vous. Evidemment, nous n’avons pat tout atteint
. Et c’est en partie par ma faute, je le reconnais », a-t-il déclaré dans une interview à la chaîne Espreso.TV.

Selon le premier ministre, qui affiche des records d’impopularité, le pays a toutefois réussi une chose majeure, à savoir devenir indépendant de la Russie.

« Réfléchissez aux changements fondamentaux survenus en Ukraine depuis 24 mois. L’Ukraine est devenue un Etat vraiment indépendant. Auparavant, nous étions de fait sous la gouvernance extérieure de la Fédération de Russie », a indiqué le premier-ministre.

Selon lui, l’Ukraine ne dépend pas de la Russie « ni en matière de gaz, ni en matière d’économie, ni dans le domaine politique ».

Pour atteindre enfin tous ses objectifs, l’Ukraine manque de « maturité politique », une chose qui n’arrive pas tout de suite. M. Iatseniouk n’a pas tenu à préciser combien de temps il faudrait pour y accéder.

L’Ukraine traverse actuellement une crise systémique dans tous les domaines. Ainsi, l’économie ukrainienne s’est écroulée après le Maïdan. D’après les économistes, son redressement ne serait-ce que partiel au niveau de 2013 prendra des années. Par exemple, si avant la révolution, la balance des paiements avait un excédent de 2 milliards de dollars, après les événements de la fin de 2013 et du début de 2014 un énorme déficit a été enregistré. Les réserves de change ont été divisées par deux et la devise nationale a chuté. Tous les indices économiques clés du pays se sont fortement dégradés depuis 2013. 

Lire l’article depuis sa : Source

Laisser un commentaire