JSK : Berchiche : «Oui, c’est possible de réaliser un bon résultat à Lavigerie»



Le défenseur axial de la JSK n’a pas du tout été perturbé par la vague des critiques qu’il a essuyées après le match du MCA. Pour avoir été l’auteur de la faute qui a amené le penalty, Berchiche a été la cible de critiques de quelques supporters. Toutefois, il est resté serein et continue son travail dans la concentration la plus totale. Le soutien de son coach Mouassa et de son président Hannachi lui a permis de traverser cette période. Il est très déterminé à réaliser une grande performance ce samedi et contribuer au retour de son équipe de Lavigerie avec un bon résultat.

La trêve de deux semaines tire à sa fin. La compétition reprendra ce week-end, comment se porte le groupe ?
Comme vous le voyez, nous effectuons une bonne préparation en prévision de notre retour à la compétition samedi prochain. Malgré la trêve de deux semaines, je peux vous dire qu’on n’a pas du tout senti le vide. Le staff technique a tracé un programme varié, les joueurs se sont donnés vraiment à fond pour maintenir leur forme. L’ambiance a été bonne dans l’ensemble, surtout que nous restons sur une victoire importante face au MCA.
N’avez-vous pas senti le manque de compétition pendant ces deux semaines ?
Non pas du tout, je trouve même que cette période a été très bénéfique pour nous pour deux raisons. La première, c’est que le groupe a bien profité de cette trêve pour récupérer sur le plan psychologique après les durs moments qu’on a vécus il y a quelques semaines. Nous étions sous pression, il fallait bien retrouver ses forces et la victoire du MCA nous a libérés. Deuxièmement, ça a permis à notre nouvel entraîneur Mouassa de connaître mieux le groupe, donc je pense que la trêve a été bénéfique.
Revenant si vous le permettez à la dernière victoire contre le MCA, vous étiez ciblé par les critiques après le penalty qui a permis au Doyen de prendre de l’avance, quel est votre commentaire ?
Je vous assure que les critiques ne m’ont pas perturbé ni m’ont fait sortir du match. Bien au contraire, j’ai gardé toute ma concentration et j’ai fait de mon mieux pour me racheter pendant le match. On a réussi à revenir au score avant la pause et avons même inscrit un joli but en seconde période par Mebarki. Ceux qui m’ont insulté devaient avoir remarqué qui a donné la balle du but pour Mebarki. Voilà une preuve que je n’ai pas été touché par les insultes. Puis je dois ajouter que les critiques des connaisseurs sont les bienvenues, elles me permettent de voir mes lacunes et les corriger à chaque fois, mais pour ce qui est des autres, franchement je les ignore, ça ne me perturbe point.
Les insultes vous font toutefois mal surtout que ce n’est pas un cas isolé et qu’à chaque match on assiste au même scénario, comment vous l’expliquer ?
Je laisse les gens dire ce qu’ils veulent, les véritables amoureux de la JSK n’osent jamais insulter les joueurs sur le terrain. Ceux qui nous injurient doivent savoir qu’ils ne rendent pas service au club, bien au contraire ils doivent faire un peu plus preuve de retenue, le club n’est déjà pas dans une bonne situation alors qu’ils cessent de compliquer davantage notre mission.
Vous restez sur une victoire à domicile contre le MCA, il va sans dire que votre objectif est d’aller réaliser un autre bon résultat à Lavigerie ce samedi face à l’USMH, quel est votre avis ?
La dernière victoire acquise à domicile devant le MCA nous a redonné l’espoir. Elle nous a éloignés de la zone rouge et libérés sur le plan psychologique. Pour preuve, nous avons travaillé ces deux semaines dans la bonne humeur loin de la pression. Ce match de l’USMH nous l’aborderons avec beaucoup de détermination. Nous savons que notre mission ne sera pas de tout repos à Lavigerie mais nous allons nous donner à fond. Je reste optimiste, on ira en conquérants et capables de réaliser un bon coup là-bas.
L’entraineur Mouassa estime que ce n’est qu’une période de transition, la JSK retrouvera son lustre d’antan, êtes-vous de son avis ?
Notre entraineur a rappelé la tradition. Il connaît bien la maison. La JSK n’est pas un club qui joue pour assurer son maintien. Oui, je reste persuadé qu’une grande formation comme la JSK retrouvera toute sa force et qu’on est là pour le faire. Jamais la JSK ne descendra en division inférieure. Il nous reste sept matchs, on va se retrousser les manches tous autant que nous sommes pour améliorer et finir la saison en beauté. J’espère que c’est la fin d’un cauchemar et que les beaux jours sont à venir pour la JSK, ses supporters et toute la région d’ailleurs.

Lebuteur

Laisser un commentaire