Juncker double son plan d’investissement



Union EuropéenneLe plan, qui devait s’achever en 2017, sera prolongé jusqu’en 2023, a ajouté le président de la Commission européenne.

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a annoncé mardi le doublement du plan d’investissement de 315 milliards d’euros. Il l’avait lancé en 2014 pour relancer la croissance en Europe.

Le plan, qui devait s’achever en 2017, sera prolongé jusqu’en 2023, a-t-il dit lors de son «discours sur l’état de l’Union» prononcé à Strasbourg.

Le mécanisme qui repose sur des investissements privés garantis par des fonds européens, aura une capacité de mobilisation de «500 miliards d’euros à l’horizon 2020» et même «630 milliards dès 2022», a dit Jean-Claude Juncker.

Le Brexit pas une menace

L’existence de l’Union européenne n’est «pas menacée» par la décision britannique de la quitter. C’est ce qu’a assuré Jean-Claude Juncker, dans son discours programme annuel sur l’état de l’Union.

«Nous respectons la décision britannique tout en la déplorant, mais l’UE n’est pas menacée dans son existence par cette décision», a déclaré M. Juncker devant le Parlement européen, réuni en séance plénière à Strasbourg.

Des bénéfices à imposer sur place

Toute entreprise implantée en Europe doit payer des impôts là où elle engrange des bénéfices. C’est ce qu’a déclaré le président de la Commission européenne (CE).

Le chef de l’exécutif communautaire s’exprimait dans le cadre du débat annuel sur l’état de l’Union au Parlement européen à Strasbourg, deux semaines après la décision de la CE d’ordonner à l’Irlande de réclamer Apple 13 milliards d’euros au titre de l’impôt sur les bénéfices.

«Les entreprises, qu’elles soient grandes ou petites, doivent payer leurs impôts là où elles réalisent leurs bénéfices», a dit Jean-Claude Juncker.

«Cette Commission obtient des résultats dans le combat contre l’évasion fiscale», a-t-il ajouté. (ats/nxp)

Source : www.24heures.ch

Laisser un commentaire