Kosovo: des opérations fictives pour 4,5 M USD sur des patients morts



Au Kosovo, 64 personnes, dont un ex-ministre de la Santé et 44 médecins, sont poursuivies pour des fraudes.

Le parquet de la république autoproclamée du Kosovo a démantelé un réseau criminel impliquant des médecins et deux cliniques privées qui s’enrichissaient en pratiquant des opérations chirurgicales fictives sur des patients, y compris sur des morts.

« Certains médecins percevaient des pots de vin allant jusqu’à 500 euros de la part d’hôpitaux privés, et ce, pour prescrire aux patients la pose du stent dans ces mêmes cliniques. Ces prescriptions étaient signées même au nom de patients morts », indique le parquet dans un communiqué, cité par l’agence Reuters.

Plus tard, lors de l’hospitalisation de certains de ces malades dans d’autres établissements médicaux, il s’est avéré qu’aucun stent ne leur avait été posé. Il est à préciser que plus de 200 patients sont décédé entre 2011 et 2014 dans les deux cliniques figurant dans le cadre de l’affaire.

Parmi les protagonistes de l’affaire figure un ex-ministre de la Santé du pays, dont le nom n’a pas été révélé à la presse. La justice estime qu’il signait ces faux documents qui ont apporté 4,5 millions de dollars aux cliniques mêlées dans l’affaire.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire