L’A.C.TIEWININ : La lune qui fait de l’ombre aux étoiles



Fondée en 2013, l’association culturelle « TIEWININ » de Bouzeguène village ne cesse d’étonner les observateurs par son dynamisme, ses innovations, la densité et la qualité de ses activités, une organisation raffinée qui recherche constamment la perfection dans l’organisation, l’information et la communication et ce en utilisant les nouvelles technologies comme : les réseaux sociaux, notamment FACEBOOK, Radio Web, des SMS via le téléphone…    Les citoyens sont informés en temps opportun et dans les moindres détails de toutes les activités organisés par l’association, que ce soit au village ou au centre culturel Ferrat Ramdane de Bouzeguène, pour se rapprocher davantage de la population.

Avec des moyens dérisoires mais une poignée d’hommes dévoués, l’association est en train de s’imposer comme l’une des meilleures associations culturelles, non seulement en Kabylie mais aussi dans toute l’Algérie et ce malgré les multiples entraves bureaucratiques imposées par la D.R.A.G de Tizi-Ouzou, l’APC et la DAIRA de Bouzeguène qui, au lieu de l’aider et de l’encourager, font tout pour la museler.

Parmi les chevilles ouvrières  de l’association qui activent comme des abeilles pour hisser l’association au firmament, je citerais cinq étoiles : Le président Bessaci Khaled, assisté de Amroun Omar, Ghaoui Yahia, Himene Fateh et Ghaoui Youcef. Ce sont les hommes à tout faire de l’association, y compris des petits détails.

A partir de Septembre, l’association entame le « Café Littéraire ». Chaque Samedi, l’association organise une conférence-débat, suivie d’une vente-dédicace et d’une photo de groupe avec l’auteur. La conférence-débat est retransmise en direct par « Radio Tiewinin ».     Les membres cités plus haut gèrent et accompagnent l’activité du début jusqu’à la fin. Le président contacte le conférencier. Dés qu’il donne son accord de principe, une invitation officielle lui est envoyée. Les citoyens sont aussi invités par SMS, FACEBOOK, en plus de l’affichage mural traditionnel. Le jour j, le conférencier est complètement pris en charge.          Il est acheminé vers Bouzeguène village au matin. En attendant l’heure prévue (14 heures), il visite le village, le musée de Dda Ahmed, se repose et prend son déjeuner avec Khaled et ses copains.

Parmi les regrettables insuffisances qu’on peut relever malgré tous les efforts fournis par l’association, je citerais l’absence des journalistes, des élus, des femmes et des jeunes. Le public ne répond pas toujours présent. Il reste en deçà des espérances. Quelques rares personnalités célèbres arrivent cependant à drainer la grande foule comme Amine Zaoui,Belaid Abane, Chawki Amari, Hend Sadi, Arezki Metref, Karim Akouche…

 

Par Hammar Boussad

One thought on “L’A.C.TIEWININ : La lune qui fait de l’ombre aux étoiles

Laisser un commentaire