La Chine octroie aux USA 38 mds USD de quotas d’investissements



L’octroi de 38 milliards de dollars de parts sur le marché financier chinois aux Etats-Unis, un signe de l’évolution de l’économie chinoise? Cause ou conséquence, mais ce qui est clair, c’est que la Chine a les pieds sur le chemin du développement, ayant de bonnes perspectives s’agissant des investissements.

La Chine s’apprête à octroyer aux Etats-Unis 250 milliards de yuans, somme équivalente à 38 milliards de dollars, dans le cadre du programme pour les investisseurs étrangers en yuans, a annoncé le directeur adjoint de la Banque populaire de Chine Yi Gang à Pékin lors du huitième round du dialogue stratégique et économique sino-américain.

Le programme en question permet aux investisseurs étrangers d’acheter des actions de classe A sur le marché boursier de la Chine continentale en yuans. Auparavant, le quota des Etats-Unis était estimé à 80 milliards de yuans, et l’amélioration du statut américain parmi les investisseurs étrangers en yuan reflète le haut niveau sans précédent de la coopération économique sino-américaine. En 2015, la Chine est devenue pour la première fois le principal partenaire commercial des Etats-Unis, a déclaré le ministre adjoint chinois du Commerce Zhang Xianchen lundi.

Les échanges commerciaux bilatéraux se chiffrent à 558 milliards de dollars, ce qui surpasse les échanges de la Chine avec le Japon, avec la Corée du Sud, avec l’Union européenne et avec l’Afrique. En cela, l’étape actuelle de la coopération est marquée par une évolution vers les investissements.

Dans le même temps, la Chine teste le niveau de confiance des Etats-Unis envers le marché boursier, en élargissant les possibilités des investisseurs américains.

Malgré les turbulences temporaires sur les plateformes boursières chinoises, Washington s’intéresse toujours à son marché des actifs, estime le professeur de l’Académie russe de finances Boris Roubtsov dans un entretien accordé à Sputnik.

« Il (le marché des actifs, ndlr) les intéresse, je le crois car les perspectives de l’économie chinoise attirent malgré certaines déclarations pessimistes. Leur économie poursuivra toujours le chemin du développement, bien que plus lentement, mais c’est clair qu’elle évolue, qu’elle a de bonnes perspectives, y compris des perspectives d’investissements. Donc, les avoirs en yuans intéresseront les investisseurs américains ».

Pour renforcer la confiance des investisseurs sur la stabilité des cours du yuan, le directeur adjoint de la Banque populaire de Chine Yi Gang a affirmé être préparé à l’augmentation des taux d’intérêt de la Réserve fédérale des Etats-Unis (FED).

L’élargissement des possibilités d’acheter des actifs financiers en yuans pour les investisseurs étrangers favorisera d’ailleurs l’internalisation de la devise, poursuit M. Roubtsov.

La Chine augmente les quotas pour certains pays et étend la liste de ces pays. L’année dernière, l’Australie, le Chile, la Malaisie et la Thaïlande ont rejoint le programme pour les investisseurs étrangers. La Chine leur a accordé, en mode test, 50 milliards de yuans.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire