La Corée du Nord pirate des services sud- coréens



InformatiqueAu moins 42’000 fichiers d’entreprises privées et services gouvernementaux de Corée du Sud ont été touchés.

Des pirates informatiques nord-coréens ont réussi à mettre la main sur des dizaines de milliers de fichiers appartenant à des entreprises privées et services gouvernementaux de Corée du Sud, a annoncé la police sud-coréenne lundi. Le piratage émanait de 16 serveurs installés à Pyongyang et la Corée du Nord s’est emparée de plus de 42’000 fichiers.

Parmi les entreprises concernées figurent la compagnie aérienne Korean Air et SK Networks, appartenant au même groupe que SK Telecom, premier opérateur de téléphonie mobile en Corée du Sud, selon l’agence sud-coréenne Yonhap.

Information sur la défense

Certains fichiers contenaient des informations sur l’industrie de la défense, d’après la police, Yonhap évoquant des plans d’avions militaires ou d’installations informatiques dans des casernes sud-coréennes.

C’est en 2014 que Pyongyang a réussi à pénétrer dans les systèmes informatiques de ces sociétés et agences gouvernementales, en piratant un logiciel de gestion informatique développé par une entreprise de Séoul, a dit la police. Cette attaque a été découverte récemment.

Les pirates ont également installé 33 types de programmes malveillants sur les ordinateurs de leurs cibles en vue apparemment de les utiliser pour de futures cyberattaques sur d’autres organisations sud-coréennes. «Nous travaillons avec les organisations ciblées pour récupérer les fichiers perdus et renforcer leur sécurité informatique», a ajouté la police.

La Corée du Sud a plusieurs fois accusé la Corée du Nord de piratage, contre ses institutions militaires, ses banques, ses services gouvernementaux, les télévisions publiques, les sites d’information ou encore une centrale nucléaire. Pyongyang dément ces accusations avec force.

(afp/nxp)

Lire l’article depuis sa source : www.24heures.ch

Laisser un commentaire