La dernière grenouille dans son genre meurt…



Tragédie dans le monde des animaux: un batracien rare découvert au Panama a disparu de la nature, victime de l’extinction de son espèce.

Le dernier membre d’une espèce rare de grenouille, Ecnomiohyla rabborum, un mâle, est décédé dans le Jardin botanique d’Atlanta à l’âge de 12 ans, rapporte le magazine Scientific American.

Cette espèce a été découverte en 2005. Elle a été nommée en l’honneur des défenseurs de la nature et herpétologistes George B. Rabb et Mary S. Rabb. En 2009, Ecnomiohyla rabborum a été classée parmi les espèces en danger critique d’extinction par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) en raison d’une infection dans son aire de répartition.

En dépit des efforts de plusieurs équipes, les programmes d’élevage en captivité ont échoué. La dernière femelle de cette espèce détenue en captivité est morte en 2009. En 2012, un mâle a été euthanasié au zoo d’Atlanta en Géorgie du fait d’une santé défaillante. Le dernier membre est mort à l’Atlanta Botanical Garden.

Les scientifiques espèrent pourtant retrouver un jour cette espèce de grenouille.

« Les habitudes de ce genre d’amphibiens empêchent considérablement leur recherche, car ils vivent dans les arbres », estime Jonathan Colby, membre du Parc national d’amphibiens du Honduras.

Donc, si vous voyagez au Panama, soyez attentifs en vous promenant dans les forêts. L’un des arbres peut abriter une ou deux grenouilles Ecnomiohyla rabborum, que vous pourriez ainsi offrir au monde.

Source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire