La diplomatie algérienne préconise la paix et la solidarité et privilégie le dialogue



Le président de l’Assemblée populaire nationale (APN) Mohamed Larbi Ould Khelifa a affirmé mardi à Alger que la diplomatie algérienne officielle et parlementaire préconise la paix et la solidarité entre les peuples et les pays et privilégie le dialogue.

Lors des travaux du colloque international sur les nouveaux défis de la diplomatie parlementaire auquel a pris part le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale Ramtane Lamamra, M. Ould Khelifa a précisé que la diplomatie algérienne officielle et parlementaire « préconise la paix et la solidarité entre les peuples et les pays et le règlement des conflits par le dialogue ce qui lui a permis de résoudre de nombreux conflits sans être partie ».

« Les valeurs d’émancipation, de paix et de sécurité sont la base de la diplomatie algérienne qui fait de la liberté un principe et un but à travers son soutien au droit des peuples colonisés à l’autodétermination dans le monde », a souligné M. Ould Khelifa.

Il a ajouté qu’au regard de l’importance de la diplomatie parlementaire et de son action pour le renforcement des liens d’amitié entre les peuples, le parlement algérien « participe efficacement à l’établissement de relations étroites avec les parlements des pays frères et amis conformément aux grandes orientations de l’Etat algérien fondées sur l’ouverture sur le monde ».

M. Ould Khelifa a indiqué, par ailleurs, que la mise en oeuvre des réformes politiques profondes initiées par le président de la République Abdelaziz Bouteflika depuis 2011 et soutenues par les derniers amendements constitutionnels a « renforcé les droits des citoyens, consolidé le socle démocratique et affermi l’identité nationale et l’immunité nationale amorçant ainsi une nouvelle ère pour une Algérie sûre, stable et démocratique ».

Il a souligné que les grandes orientations du président Bouteflika ont réussi à faire de « l’Algérie une région de sécurité et de paix dans un environnement arabe et africain instable et ont permis à la diplomatie nationale officielle et parlementaire de faire entendre sa voix sur les plans régional et international ».

Cette rencontre de deux jours organisée par la Commission des affaires étrangères, de la coopération et de la communauté à l’étranger de l’APN, sera l’occasion notamment de présenter l’expérience algérienne en matière de diplomatie parlementaire ainsi que les différentes expériences des participants. Elle tend également à encourager la coopération en matière de diplomatie au niveau bilatéral et multilatéral.

Le colloque auquel participent des représentants de parlements et d’organisations parlementaires régionales et internationales tend par ailleurs à promouvoir l’action parlementaire dans les relations internationales à travers le renforcement de la coopération entre les parlements et les gouvernements.

Le rôle de la diplomatie parlementaire dans le renforcement de la sécurité et de la paix internationales et de la solidarité entre les peuples sera aussi évoqué.

Laisser un commentaire