La Direction des travaux publics de aïn témouchent veut les enlever 47% des ralentisseurs ne sont pas conformes et 63% ne sont pas autorisés



La direction des travaux publics de la wilaya de Aïn Témouchent a recensé 386 ralentisseurs implantés dans le tissu urbain des communes. Environ 63% de ces dos d’âne ne sont pas autorisés par les services compétents. Plus de 200 ralentisseurs ne répondent pas aux prescriptions techniques ou dont la pose n’est pas appropriée, induisant de gros risques sur la sécurité routière et des dommages aux suspensions des véhicules. À ce titre, conformément à la circulaire interministérielle n°20 émanant du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales et celui des Travaux publics, la direction des travaux publics vient d’élaborer un programme pour mettre de l’ordre dans cette situation avec l’élimination de ces ralentisseurs anarchiques ou ceux inopérants et le changement de l’emplacement de certains dont l’implantation n’est pas adaptée. En parallèle, les panneaux de signalisation incitant les automobilistes à la vigilance et à la réduction de la vitesse feront l’objet d’une réhabilitation, a-t-on appris.

Liberte-algerie.com

Laisser un commentaire