La figue d’Ath Maouche, cette autre source de revenus



La labellisation de la figue d’Ath Maouche est sur le point de se concrétiser. Un salon est organisé, depuis ce jeudi, à la maison de la culture Taos Amrouche de Bgayet pour confirmer sa mise en valeur depuis quelques temps. Plusieurs agriculteurs ont fait le déplacement pour présenter leurs produits.

Outre ceux d’Ath Maouche, il y a également ceux de la région kabylophone de Sétif et de Bordj Bou Arreridj qui ont, également, participé. Ainsi, la Kabylie met en avant les produits de son agriculture qu’elle compte mettre sur le marché mondial.  D’ailleurs, il y a quelques jours de cela, la figue d’Ath Maouche et l’huile d’olive étaient présentes à la 25e édition du salon « World Food Moscow » en Russie.

Ces dernières ont suscité l’intérêt de partenaires étrangers augurant, ainsi, une pénétration du marché russe et mondial. Enrobée dans du chocolat, la figue d’Ath Maouche a été appréciée par les visiteurs du salon. Outre l’huile d’olive, très connue depuis longtemps, la figue kabyle qui fait son entrée, pour la première fois au niveau mondial, il y a eu également du chocolat à base de caroube qui a été présentée lors de cette manifestation économique.

Si le pétrole continue à être l’unique moyen d’avoir des ressources financières pour beaucoup de pays, la Kabylie peut, d’ores et déjà, aspirer à d’autres sources de revenus dans le cas d’une éventuelle indépendance.

Massidida pour Tamurt

Source : tamurt.info

Laisser un commentaire