La France bloque la levée des visas Schengen pour l’Ukraine et d’autres pays



Quels que soient les cas de figure, l’abrogation des visas entre l’Union européenne et l’Ukraine n’est pas pour demain: réunis vendredi à Bruxelles, les ministres européens de l’Intérieur ont exclu d’allonger à court terme la liste des pays tiers bénéficiant du régime sans visas avec l’UE.

Outre l’Ukraine, les pays qui figurent sur la « liste d’attente » sont la Turquie, la Géorgie et la république autoproclamée du Kosovo.

La position de la France sur la question a été exprimée par Bernard Cazeneuve qui a déclaré sans équivoque que l’ajout des quatre Etats, en discussions avec Bruxelles, n’était pas une question de semaines ni de mois, pointant que la France ne le souhaitait pas.

Rappelons, que la Commission européenne avait plus tôt proposé au Parlement européen et au Conseil de l’UE de supprimer le régime des visas pour les Ukrainiens. Or, son introduction exige le feu vert de tous les pays membres de la zone Schengen.

Par ailleurs, un mécanisme de suspension rapide des exemptions de visas a été approuvé par les ministres. Comme l’a déclaré M.Cazeneurve, il s’agit d’une clause permettant de « revenir en arrière si un pays manque à ses obligations ou à ses engagements ».

Ceci étant dit, l’Ukraine compte obtenir un régime sans visas avec l’UE avant la fin de l’année en cours.

Les positions des pays pris à part ne doivent pas servir d’entrave et Kiev s’attend à que le régime des visas soit levé dès l’automne, a déclaré samedi Ivanna Klympush-Tsintsadze, vice-première ministre du pays chargée de l’intégration européenne.

« Je pense que nous avons tous les droits de nous y attendre cette année, je pense que ce sera à l’automne. Je ne veux pas recevoir des arguments que des mises en gardes politiques de tel ou tel pays pourraient nous empêcher d’acquérir le statut de pays bénéficiant du régime sans visas aves les pays de la zone Schengen », a-t-elle indiqué.

Le représentant permanent de l’Ukraine auprès de l’UE, Mykola Tochytskyi, a déclaré que la crise migratoire que traverse l’Europe pouvait se répercuter sur l’exemption de visa pour les Ukrainiens.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire