La Lune sera la première victime de l’ »étoile de la mort »



Quand le soleil sera en fin de vie, soit dans plusieurs milliards d’années, il se transforma en « étoile de la mort » et détruira la Lune puis la Terre, prédisent les scientifiques.

Une étude réalisée par des scientifiques du Smithsonian Astrophysical Observatory, centre de recherche situé dans l’état du Massachusetts (Etats-Unis), se focalise sur les naines blanches, étoiles en fin de vie, annonce le site arXiv.org.

Dans leur travail, les astronomes cherchaient à répondre à la question de savoir comment les satellites qui gravitent autour des naines blanches influent sur le taux d’éléments lourds dans l’atmosphère de ces derniers.

Selon les scientifiques, environ un quart des astres de ce type sont pollués par des fragments du disque en orbite autour d’eux, celui-ci étant pour sa part composé des fragments de corps célestes. Le disque ne cesse d’augmenter en volume, ce qui est dû à la destruction progressive des satellites des exoplanètes, expliquent les chercheurs.

Les exoplanètes gravitant autour des naines blanches, les astres attirent plus facilement les lunes de ces dernières que les corps célestes massifs. Si la distance entre une naine blanche et son satellite devient inférieure à quelques dixièmes de la sphère de Hill (sphère d’influence), le risque que la gravitation de l’astre puisse détruire la lune monte en flèche.

D’après les estimations des scientifiques, dans un million d’années, l’espace autour d’une naine blanche sera rempli de fragments de satellites et de planètes d’une masse comparable à celle de Pluton. Au fur et à mesure que ces éléments tombent sur l’astre, le spectre de celle-ci se modifie.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire