La Russie commence la levée progressive des sanctions contre la Turquie



Le premier ministre russe Dmitri Medvedev a chargé le Conseil des ministres de préparer les mesures concernant la levée progressive des sanctions économiques contre la Turquie.

Le gouvernement russe va entamer le processus d’abolition progressive des sanctions contre la Turquie, qui avaient été introduites pendant l’aggravation des relations entre les deux pays, a déclaré aujourd’hui le premier ministre russe Dmitri Medvedev lors de la réunion ministérielle.

Il a toutefois noté qu’il fallait procéder étape par étape.

« D’un côté, il est nécessaire de supprimer ces sanctions compte tenu de l’amélioration du contexte politique général, mais nous ne devons pas le faire au détriment de producteurs nationaux et de partenaires qui ont déjà occupé les niches vacantes », a-t-il souligné.

Le premier ministre a précisé qu’à l’occasion de la saison touristique, il était opportun de lever les recommandations aux touristes russes de s’abstenir de visiter la Turquie et l’interdiction de vols charters vers ce pays. A cet égard, Dmitri Medvedev a noté que les autorités turques devaient prendre toutes les mesures nécessaires en vue d’assurer la sécurité de vacanciers russes, notamment lors de la saison touristique.

L’homme d’Etat a ajouté qu’il fallait étudier les questions liées à la levée de l’embargo alimentaire, ainsi qu’un certain nombre de mesures concernant la Turquie. Il a déclaré que ces sujets exigeaient « une analyse plus approfondie ».

Les relations entre Moscou et Ankara ont traversé une crise après qu’en novembre 2015 un chasseur turc a abattu un bombardier russe dans le ciel syrien. Le président Poutine a qualifié cet incident de « coup dans le dos » de la part des complices des terroristes, et une série de sanctions économiques ont été introduites.

Récemment, le porte-parole du président Poutine, Dmitri Peskov, a annoncé aux journalistes que M. Erdogan s’était excusé pour l’incident avec le Su-24 russe ainsi que pour la disparition du pilote Oleg Pechkov. Ainsi, Ankara a rempli les préalables nécessaires à la reprise des relations.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire