La Russie enverra deux vaisseaux habités par an vers la Lune



Le programme lunaire russe prévoit un survol du satellite naturel de la Terre, une mission d’envoi de cosmonautes sur la Lune et vers un point de Lagrange Terre-Lune.

La Russie envisage de lancer un ou deux vaisseaux habités par an vers la Lune à partir de 2025, a annoncé l’Institut central russe de recherches scientifiques sur les constructions mécaniques (TsNIIMach) du holding spatial russe Roskosmos.

« Nous comptons lancer un vaisseau de transport habité de nouvelle génération (PTK NP, Federatsia) à partir de 2025 dans le cadre du programme d’exploration de la Lune. Ce programme prévoit l’organisation d’un ou de deux tirs de PTK NP par an jusqu’à 2040 », a indiqué l’institut.

Le programme lunaire proposé par le TsNIIMach prévoit un survol du satellite naturel de la Terre, une mission d’envoi de cosmonautes sur la Lune et vers un point de Lagrange Terre-Lune.

Les essais du nouveau vaisseau spatial polyvalent, et en partie réutilisable, commenceront en 2021 par le tir d’un vaisseau sans pilote. Deux vols — habité et sans pilote — sont programmés pour 2023. Les constructeurs ont l’intention d’utiliser le lanceur lourd Angara-A5V pour mettre en orbite le PTK NP, selon l’institut.

Conçu par la société de construction spatiale russe RKK Energuia, le PTK NP est destiné à acheminer des astronautes et des cargaisons vers la Lune et aux stations orbitales évoluant en orbite terrestre. Il aura un équipage de 4 à 6 personnes et pourra effectuer un vol autonome pendant 30 jours ou rester arrimé à une station spatiale pendant un an.

Selon le constructeur général de RKK Energuia Evguéni Mikrine, les travaux de conception des logiciels et la fabrication des éléments du futur vaisseau spatial commenceront dès l’été 2016.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire