La souscription aux actions du groupe fixée du 13 au 23 mars: Biopharm entre en Bourse le 6 avril prochain



Le groupe pharmaceutique algérien Biopharm a annoncé, hier, que les souscriptions à l’offre publique de vente (OPV) à prix fixe de ses actions, c’est-à-dire la mise en vente de ses titres de capital préalable à son introduction à la Bourse d’Alger, seront ouvertes “pour une période limitée” du 13 au 23 mars prochain.
Le groupe a organisé une visite de son usine à Oued Smar, à Alger, marquant ainsi le début de sa campagne de communication. “Les investisseurs intéressés peuvent souscrire auprès de l’un des neuf intermédiaires en opérations de Bourse (IOB) constituant le syndicat de placement dont le chef de file est la Banque extérieure d’Algérie (BEA).

Ces IOB sont : la Banque extérieure d’Algérie, la Banque de l’agriculture et du développement rural, la Banque de développement local, la Banque nationale d’Algérie, BNP Paribas El Djazaïr, la Cnep-banque, Société Générale Algérie et Tell Markets”, précise Biopharm dans un communiqué. Au total, 5 104 375 actions, représentant une part de 20% de son capital social, seront offertes au prix de 1 225 DA par action pour le public et de 1 102,5 DA par action pour les salariés du groupe, pour une valeur totale de 6,25 milliards de dinars. La cotation des actions de la société devrait intervenir le 6 avril prochain. Le directeur général adjoint support indique que le but de l’opération est de poursuivre l’action de restructuration de la gouvernance du groupe entamé en 2013. Biopharm s’est engagé dans un processus de diversification de son actionnariat. La première étape a été de réorganiser ses activités autour de pôles d’activités et d’ouvrir son capital à des  investisseurs institutionnels internationaux.
Le groupe poursuit ainsi son évolution en ouvrant son capital en Bourse et en offrant la possibilité à l’épargne nationale algérienne de participer aux opportunités de croissance du secteur pharmaceutique algérien en investissant dans une entreprise qui est, aujourd’hui, bien positionnée pour poursuivre son développement de façon performante. Biopharm est un groupe intégré qui active sur toute la chaîne de valeur du médicament en développement, production, distribution, répartition aux officines, information médicale et services logistiques. Biopharm Spa a réalisé, en 2014, un chiffre d’affaires consolidé de 49 milliards de dinars représentant 13% du volume du marché du médicament tel qu’estimé par BMI, du groupe Fitch. Le résultat net consolidé est estimé à 3,8 milliards de dinars durant la même année, soit un bénéfice net de 151 DA par action.
Plus d’un médicament sur 10 disponibles en pharmacie est fabriqué ou distribué par Biopharm. Au premier semestre 2015, la société à réalisé 27 milliards de dinars (résultat non audité) et un résultat net de près de 2 milliards de dinars.
Un rapport, publié en juillet 2015 par BMI, du groupe Fish, prévoit que le marché pharmaceutique algérien, estimé à 374 milliards de dinars en 2014, croîtra pour atteindre 587 milliards de dinars en 2019. Évoquant une étude du ministère de l’Industrie, Abdelouaheb Kerrar, directeur général adjoint, indique que le secteur du médicament a réalisé une croissance annuelle de 17% sur les 8 dernières années. Biopharm a de grandes ambitions sur le marché national dont les besoins sont couverts à 40% par la production locale, mais également à l’exportation.
L’agrément en 2015 de l’unité de production par l’Agence nationale française de sécurité du médicament ouvre des possibilités d’exportation vers le marché européen. Par ailleurs, le Dr Abdelouaheb Kerrar a évoqué des discussions pour mettre à la disposition, comme site alternatif, l’unité de Biopharm pour la production européenne

.
Meziane Rabhi       

Source : Liberte-algerie.com

Laisser un commentaire