La Tunisie négocie avec le FMI, une ministre tunisienne sauve la vie d’un passager, des casques bleus accusés, Obama tacle Trump… Le point sur l’actualité internationale du 02 avril



La Tunisie négocie avec le FMI

La Tunisie a entamé des négociations avec le FMI pour l’obtention d’un nouveau prête de 2,8 milliards de dollars. L’annonce a été faite ce samedi par  Taoufik Rajhi, conseiller du chef du gouvernement, chargé des Grandes réformes économiques, en précisant que ces négociations « sont à un stade avancé », pour la mobilisation de financements nécessaires pour l’exécution du plan de développement 2016-2020. (Lire)

Selon son frère, Salah Abdeslam a « volontairement refusé de se faire sauter »

Salah Abdeslam aurait « volontairement refusé de se faire sauter », le 13 novembre dernier à Paris, selon les propos de son frère, Mohammed Abdeslam. Le terroriste présumé aurait déclaré à son frère, au cours d’une visite à laquelle il a eu droit vendredi : « Si j’avais voulu, il y aurait eu plus de victimes. Heureusement, je n’ai pas été jusqu’au bout ». Âgé de 26 ans, le seul survivant du commando de Paris devrait-être extradé vers la France « dans un délai de dix jours ». Ce dernier indiquait récemment vouloir « collaborer » avec la justice française. (Lire)

États-Unis : Obama tacle Trump sur la politique étrangère

Le président américain Barak Obama a critiqué le favori à la primaire du parti Républicain des présidentielles américaines Donald Trump qui  a exprimé son souhait de voir la Corée du Sud et le Japon se doter de l’arme nucléaire, « Ce que les déclarations que vous mentionnez nous apprennent, c’est que la personne qui les a faites ne connaît pas grand chose à la politique étrangère ou à la politique nucléaire dans la péninsule coréenne, ni même au monde de manière générale », a déclaré le Président américain, en évitant soigneusement de mentionner le nom du candidat aux primaires du parti Républicain (Lire).

Corée du Nord : test d’un nouveau système anti-aérien

Le régime de Pyongyang poursuit ses provocations en effectuant cette fois un test pour un nouveau système anti-aérien, au moment même où une cinquantaine d’États participent au sommet sur la sécurité nucléaire qui se tient à Washington (USA). C’est l’agence de presse officielle qui a rendu cette information publique, ce samedi, précisant que « des fusées anti-aériennes ont été tirées et ont frappé avec précision de fausses cibles aériennes ennemies ». (Lire)

Palmyre : découverte d’un charnier

Les cadavres de 42 personnes ont été découverts dans une fosse commune à Palmyre. L’armée syrienne, qui a trouvé les corps, impute ce massacre à l’organisation de L’État islamique. Les victimes sont « 24 civils dont trois enfants, et 18 militaires », a précisé l’armée de Bachar al-Assad. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, les corps seraient ceux d’officiers de l’armée ou de miliciens ainsi que leurs familles. Leurs morts remonteraient au mois de mai 2015, date à laquelle l’EI s’est emparé de la cité antique. (Lire)

Afrique du Sud : les excuses de Jacob Zuma

Après le scandale provoqué par l’utilisation de fonds publics pour l’agrandissement de sa propriété privée, Jacob Zuma tente de faire amende honorable. Le président sud-africain a publiquement annoncé qu’il rembourserait une partie de la somme utilisée suivant le jugement rendu par la Cour constitutionnelle, le 31 mars. « Je veux souligner que je n’ai jamais cherché délibérément ou consciemment à violer la Constitution », a indiqué Jacob Zuma lors d’une allocution télévisée. Il s’est notamment excusé pour « le malaise et la confusion » que cette condamnation a provoqué. Suite à cette affaire, l’opposition avait demandé sa destitution. (Lire)

Réouverture partielle de l’aéroport de Bruxelles, dimanche

Après avoir été maintes fois repoussée, la réouverture de l’aéroport de Zaventem devrait avoir lieu dimanche 3 avril. Le trafic devrait donc reprendre partiellement alors que les employés des commerces reprendront leurs postes d’ici « lundi ou mardi », indiquent les médias belges. Douze jours après les attentats, les services de l’aéroport et les syndicats de police sont parvenus à un accord concernant de nouvelles mesures de sécurité. (Lire)

Nouveau scandale d’abus sexuels durant une mission de l’ONU en Afrique

Après le scandale d’abus sexuels sur mineurs par des casques bleus en Centrafrique, cette fois ce sont des membres de la mission de maintien de la paix stationnés en République Démocratique du Congo qui sont accusés. Plusieurs casques bleus tanzaniens de  la Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en RDC (Monusco) sont mis en cause. Une enquête ouverte par des responsables de l’ONU, révèle déjà « l’existence d’actes sexuels tarifés et de relations sexuelles avec des mineurs », datant du 23 mars. (Lire)

Tunisie : une ministre sauve la vie d’un passager

Samira Maraï, ministre tunisienne de la Femme et de la Famille a sauvé la vie d’un passager à bord d’un vol Tunisair devant relier la ville de Djerba tôt ce matin. Médecin de formation, la ministre de 50 ans a prodigué les gestes de premier secours à un patient, « victime d’un malaise cardiaque », rapportent aujourd’hui les médias tunisiens. Une ambulance a été dépêchée à l’aéroport de Djerba, afin de transporter la personne souffrante vers l’hôpital le plus proche. (Lire)

Azerbaïdjan : une dizaine de soldats tués par l’armée arménienne

« Douze soldats azerbaïdjanais ont été tués au combat et un hélicoptère a été abattu par les forces arméniennes », a indiqué le ministre de la Défense azerbaïdjanais ce samedi. Ce dernier avance aussi qu’une centaine de soldats arméniens ont été tués, une information pourtant démentie par les autorités arméniennes. Vendredi, des combats ont éclaté à la frontière du Haut-Karabagh, région frontalière majoritairement peuplée d’Arméniens mais sous tutelle de l’Azerbaïdjan. Sa population revendique son indépendance ou un rattachement à l’Arménie. Depuis 1994, l’Azerbaïdjan et l’Arménie ont d’ailleurs signé une trêve qui risque d’être mise à mal par les derniers évènements. (Lire)

Dans dix ans, 20% de la population mondiale pourrait souffrir d’obésité

D’ici 2025, 20% de la population mondiale pourrait être en surpoids d’après les chiffres d’une « étude publiée dans la revue médicale britannique The Lancet et rapportés par iTélé. « 18% des hommes et 21% des femmes seront obèses dans le monde en 2025 », révèlent les chercheurs, qui expliquent que les populations anglo-saxonnes sont les plus touchées alors que « 20% des adultes obèses dans le monde » sont concentrés dans six pays « États-Unis, Royaume-Uni, Australie, Canada, Irlande et Nouvelle-Zélande ». (Lire)

Source : tsa-algerie.com / Zahra Rahmouni

Laisser un commentaire