L’Algérie condamne la tentative de bombardement de La Mecque



L’Algérie a condamné ce jeudi 3 novembre la tentative de bombardement de La Mecque et réitéré son soutien à l’Arabie saoudite. « Nous avons suivi avec beaucoup de préoccupation les informations relatives à la tentative de bombarder de La Mecque », a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali Cherif, à l’agence officielle.

« Nous condamnons fermement toute atteinte aux symboles de notre religion et les lieux saints de la nation musulmane et nous déplorons le recours à la violence qui provoque les sentiments des musulmans et qui est contraire aux enseignements de la religion musulmane », a-t-il ajouté. Benali Cherif a réitéré le soutien de l’Algérie à l’Arabie saoudite et insisté sur la « nécessité de préserver l’inviolabilité » des lieux saints de l’islam.

Vendredi, la coalition arabe menée par l’Arabie saoudite a accusé les rebelles Houthis au Yémen d’avoir tiré un missile de longue portée contre la région de La Mecque. Le missile a été tiré vers 21H00 locales (18H00 GMT) jeudi soir depuis la province de Saada, bastion des rebelles dans le nord du Yémen, « en direction de la région de La Mecque », dans l’ouest de l’Arabie saoudite, selon la même source.

« La défense aérienne a pu l’intercepter et le détruire à environ 65 km de La Mecque sans faire de dégât », a indiqué la coalition dans un communiqué. Les Houthis ont réagi en affirmant avoir visé l’aéroport international de la ville portuaire de Jeddah sur la mer Rouge et non la ville sainte.

L’Arabie saoudite a déployé des batteries de missiles Patriot pour détruire les missiles balistiques tirés occasionnellement du Yémen vers son territoire.

La Mecque, premier lieu saint de l’islam, est située à plus de 500 km de la frontière avec le Yémen.

Source : tsa-algerie.com / Riyad Hamadi

Laisser un commentaire