L’Algérie va contester la demande d’arbitrage du français Total



L’Algérie se prépare à contester la décision prise par le groupe pétrolier français Total d’engager une procédure d’arbitrage contre le pays et Sonatrach, rapporte l’agence Reuters ce samedi.

« Nous prenons acte de la décision d’arbitrage de Total et nous nous préparons à la contester vigoureusement », a annoncé la Sonatrach dans une déclaration vue par Reuters.

>>À lire aussi : La démarche malhonnête de Total

Le 12 juillet, le journal Le Monde avait rapporté que « le groupe français conteste la façon dont, au milieu des années 2000, l’Algérie a rétroactivement modifié à son avantage le partage des profits tirés du pétrole et du gaz ».

« Nous allons défendre très fortement notre cause, mais au bout du compte nous parlons de 180 millions d’euros seulement », a pour sa part déclaré à Reuters une source gouvernementale proche du dossier, faisant allusion au montant que Total chercherait à obtenir.

La Sonatrach a également indiqué dans sa déclaration que plusieurs compagnies internationales telles que l’ENI, BHP-Billiton, Cepsa et Pertamina avaient d’ores et déjà abandonné l’option de recourir à l’arbitrage.

Source : tsa-algerie.com / Yacine Babouche

Laisser un commentaire