L’armée turque élimine des membres du PKK en Irak et en Turquie



L’aviation turque a frappé les positions du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), dans le nord de l’Irak et le sud-est de la Turquie.

27 membres du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) ont été tués vendredi et samedi lors d’opérations de l’Armée de l’air turque sur le territoire irakien et turc, ont annoncé dimanche les forces armées turques.

Les frappes turques ont visé les positions du PKK dans le secteur de Gara, dans le nord de l’Irak et dans la région de Lice (province de Diyarbakir, Turquie), d’après le communiqué.

Selon les médias, sept membres du PKK ont été éliminés samedi dans la région de Semdinli, frontalière de l’Irak et vingt Kurdes ont été tués lors des frappes aériennes de vendredi.

Les autorités turques mènent depuis décembre 2015 des opérations antiterroristes dans plusieurs localités du sud-est peuplées de Kurdes et touchées par des heurts entre forces de sécurité et membres du PKK. Ankara affirme que son opération militaire est exclusivement dirigée contre le PKK. Selon l’Etat-major général turc, plus de 5.000 militants pro-kurdes ont été tués depuis le début de l’opération. Cependant, selon le Parti démocratique des régions (DBP), une formation pro-kurde, les affrontements ont déjà fait plusieurs centaines de morts parmi les civils.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire