L’attentat de daesh à Bagdad a fait près de 300 morts



Près de 300 personnes ont péri dans un attentat suicide dimanche àBagdad revendiqué par le groupe terroriste « Etat islamique » (EI), l’un des plus meurtriers jamais commis en Irak, selon un nouveau bilan fourni ce jeudi. L’attentat au véhicule piégé a fait au moins 292 morts et quelque 200 blessés, a indiqué la ministre de la Santé Adila Hammoud dans un communiqué, révisant une nouvelle fois à la hausse un précédent bilan de 250 morts.

Selon le communiqué, 115 corps ont été identifiés et remis à leurs familles alors que les examens se poursuivent pour identifier 177 autres personnes tuées dans l’attaque menée dans le quartier majoritairement chiite et animé de Karrada dans le centre de Bagdad.

La puissante explosion du véhicule bourré d’explosifs a dévasté la rue bondée, détruisant des bâtiments et provoquant d’énormes incendies. Elle s’est produite au moment où les Irakiens faisaient leurs courses avant l’Aïd el-Fitr, marquant la fin du mois de jeûne du ramadan. Le bilan n’a cessé de s’aggraver depuis dimanche.

Face à la colère des familles qui réclament des nouvelles de leurs proches, la ministre irakienne a assuré avoir ordonné au personnel de la Médecine légale de ne pas cesser le travail d’identification pendant l’Aïd el-Fitr, célébré depuis mercredi.

L’attentat a provoqué la colère des Irakiens face à l’incapacité du gouvernement à protéger les populations civiles et à mettre en oeuvre des mesures de sécurité efficaces. Il a entraîné la démission du ministre de l’Intérieur, Mohammed Al-Ghabbane qui avait admis des failles dans les mesures de sécurité à Bagdad, en soulignant que les points de contrôle disséminés à travers Bagdad étaient absolument inutiles. Selon lui, le véhicule piégé venait de la province de Diyala, au nord de la capitale, ce qui signifie qu’il est parvenu à franchir sans encombre les checkpoints de sécurité lors de son trajet. La démission du ministre a été acceptée par le chef du gouvernement Haider al-Abadi.

L’attaque de Bagdad, l’une des plus meurtrières de l’histoire du pays, a été condamnée par la communauté internationale. Hier soir, des milliers d’Irakiens, portant des drapeaux irakiens et des bougies, se sont rassemblés sur le site de l’attentat pour exprimer leur solidarité avec les proches des victimes.

Partager

Livenewsalgerie.com

Laisser un commentaire