« Le bien-être des enfants algériens », thème d’une communication le 27 août à Séoul



« Le bien-être des enfants algériens », thème d’une communication le 27 août à SéoulORAN – « Le bien-être des enfants algériens » constitue le thème d’une communication, qui sera donnée samedi prochain à Séoul (Corée du Sud), a-t-on appris lundi du sociologue auteur de l’étude afférente, Pr Habib Tiliouine de l’Université d’Oran-2 Mohamed Benahmed.

La communication sur le bien-être de l’enfance algérienne est programmée dans le cadre de la Conférence internationale de Séoul (25-27 août) dédiée aux recherches sur la qualité de la vie, a précisé à l’APS Pr Tiliouine, directeur du Laboratoire de recherche en Processus éducatifs et contexte social (PECS) de l’Université d’Oran-2.

Le sociologue algérien présentera à cette occasion les résultats d’une étude intitulée « La perception de la vie quotidienne et du bien-être chez les enfants : Situer l’expérience algérienne dans un contexte international ».

Cette enquête de terrain a été réalisée en 2015 dans le cadre d’une étude internationale sur « le bien-être de l’enfance dans le monde », menée par des chercheurs indépendants de quinze pays, dont l’Algérie, seul pays arabe représenté dans ce réseau leader en investigation sociale, basé à l’Université Goethe de Frankfurt (Allemagne).

Les données ont été recueillies auprès de quelque 3.600 enfants de trois wilayas (Oran, Tlemcen et El-Bayadh), faisant ressortir la nécessité de créer davantage d’espaces de loisirs de proximité au profit de cette frange sociale, a rappelé Pr Tiliouine, révélant en outre « des perceptions positives aux plans de la confiance en soi, de la santé et de la sécurité ».

« L’analyse des données a également montré que les élèves algériens ont enregistré les plus hauts scores quant à la satisfaction avec les aspects en relation avec l’école, et ce, en comparaison avec les enfants des autres pays étudiés », a-t-il souligné.

« Les comparaisons prouvent que les enfants algériens sont classés premiers en matière de satisfaction avec les questions en rapport avec leur scolarité », a expliqué le sociologue.

A la lumière du sondage, « les élèves algériens sont les mieux écoutés et équitablement traités par leurs enseignants, aiment aller à l’école, sont les mieux satisfaits de leurs relations avec les enseignants et se sentent en sécurité à l’école », a-t-il affirmé.

« En résumé, nos enfants aiment aller à l’école et font beaucoup d’effort pour réussir. On doit noter aussi que les pays où les enfants n’aiment pas beaucoup l’école sont la Corée du Sud, l’Allemagne et la Grande-Bretagne », a-t-il indiqué, estimant que « les enfants de ces derniers pays souffrent de leurs systèmes hautement sélectifs ».

Le bien-être de l’enfance en Algérie et dans le monde a fait l’objet de plusieurs conférences animées lors d’un précédent Symposium tenu du 6 au 8 juin à Turku (Finlande), coprésidé par Pr Tiliouine et son homologue sud-africain Pr Shazly Savahl.

Le sociologue algérien a, à son actif, une trentaine de publications internationales et compte, parmi ses contributions majeures, un ouvrage international sur le développement social des sociétés islamiques, coordonné par ses soins avec son homologue Richard Estes de l’Université de Pennsylvanie (Etats-Unis).

Pr Tiliouine a été récompensé, en 2015, du prestigieux « Research Fellow Award », distinction scientifique honorifique de l’Association internationale de la recherche en qualité de vie (The International Society for Quality-of-Life Studies), siégeant à Phoenix (Etats-Unis), rappelle-t-on.

Laisser un commentaire