Le Brésil va choisir sa mamie « Bumbum »



Au Brésil, les femmes de plus de 50 ans auront désormais le droit de participer aux concours de beauté Miss Bumbum, où le jury évalue les fesses des compétitrices.

La Brésilienne Terezina Isen, 87 ans, qui envisage de se présenter au prochain concours, est certaine qu’elle pourra gagner.

« Oui, j’ai presque 90 ans, mais je suis jeune non seulement à l’intérieur mais aussi en apparence. Je ne suis pas une de ces petites vieilles à la peau tombante. Chez moi, tout est à sa place. Quand j’étais jeune, j’étais la plus belle fille de la ville… Le temps est venu de prouver que c’est toujours le cas », a-t-elle déclaré dans un entretien au quotidien britannique le Daily Mail.

Mme Isen s’est mariée à l’âge de 21 ans et a vécu avec son mari pendant 42 ans. Il est mort il y a 23 ans mais la solitude n’a pas terni le caractère de cette femme. « Mon mari ne me permettait pas de travailler, il ne voulait pas que je sois indépendante. Toute ma vie, je me suis occupée de la maison et des enfants. Et moi, je rêvais toujours de devenir une reine de beauté », s’est-elle plaint. « Quand j’ai entendu que le concours Miss Bumbum acceptait les femmes de plus de 50 ans, j’ai tout de suite déposé ma candidature », a-t-elle raconté.

L’arrière-grand-mère de 87 ans se prépare au concours en faisant du yoga, de l’aquagym et en se promenant chaque jour. Elle dit devoir beaucoup travailler pour concurrencer les plus jeunes compétitrices.

Eliza Gattermayer, 63 ans, espère elle aussi gagner la compétition. Elle souligne qu’à la différence de certaines, son corps est entièrement naturel, sans aucune intervention chirurgicale. « Je ne cherche pas à rendre mon corps plus lisse ou le changer d’une manière artificielle. Je n’ai jamais utilisé de botox ni jamais recouru à la chirurgie plastique », a-t-elle souligné.

Initialement, le concours Miss Bumbum a été créé pour les filles de 19 à 25 ans. Il est très populaire au Brésil et ailleurs. Les participantes au concours deviennent de vraies stars dans leur pays.

Les mamies brésiliennes ne sont pas les seules à croire à leur beauté. À 86 ans, l’Américaine Baddie Winkle prouve qu’il n’y a pas d’âge pour s’éclater. La nouvelle icône octogénaire n’a rien à envier aux jeunes. Inscrite sur Twitter et Instagram, la mamie publie régulièrement sur les réseaux sociaux des photos provocatrices pour la joie de ses admirateurs, qui sont 1,8 million à la suivre sur Instagram. « Je vole vos prétendants depuis 1928 », affirme-t-elle sur son profil.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire