Le colloque international sur Jugurtha offrira aux générations montantes une source d’inspiration



ANNABA- Le Secrétaire général du Haut-commissariat à l’Amazighité (HCA), Si El Hachemi Assad, a affirmé samedi à Annaba que le colloque international sur Jugurtha prévu dans cette ville en août prochain offrira aux générations montantes « une source d’inspiration et de fierté de leur histoire ».

Ce colloque intitulé « Jugurtha affronte Rome » tentera du 20 au 22 août prochain de trouver des parallèles entre la résistance contre Rome dirigée par ce grand chef historique pendant sept années et les héros de la guerre de Libération qui a duré également sept années, a souligné M.Assad dans une conférence de presse animée au siège de la wilaya.

Le HCA oeuvre en coordination avec des institutions universitaires et culturelles à assurer la plus large participation de chercheurs et historiens à cette rencontre qui coïncidera avec le double anniversaire de l’offensive du Nord-constantinois (20 août 1955) et le congrès de la Soummam (20 août 1956).

En marge de la rencontre prévue au théâtre Azzeddine Medjoubi, un salon du livre, des démonstrations sur la méthode d’enseignement du tamazight pour adultes et éventuellement des projections d’oeuvres cinématographiques sont prévus en plus d’ateliers sur la généralisation de l’enseignement du tamazight en milieu scolaire et universitaire, a déclaré ce responsable.

Il a par ailleurs, mis l’accent sur les efforts déployés par l’Etat pour le développement de la langue amazighe dans un cadre institutionnel depuis son officialisation par la nouvelle Constitution, estimant que le tamazight n’est plus à la charge du seul HCA et mobilise désormais toutes les institutions à tous les niveaux.

L’enseignement du tamazight a réalisé des « pas géants » durant les 30 dernières années, a estimé M. Assad relevant qu’en 1995-1996, cette langue était enseignée dans 11 wilayas au profit de 37.690 élèves encadrés par 233 enseignants alors que  pour cette année scolaire en cours, elle est enseignée dans 22 wilayas par 2.101 enseignants au bénéfice de 277.176 élèves.

Le tamazight sera enseigné lors de la prochaine rentrée dans 32 wilayas dont Annaba, a annoncé la même source qui a considéré que l’accord conclu entre le ministère de l’Education Nationale et les universités permettront de promouvoir davantage le tamazight et d’en accentuer l’empreinte sur tout le territoire national.

Laisser un commentaire