Le Conseil d’Etat autorise le MDS à organiser son congrès



La wilaya d’Alger vient de perdre une énième bataille contre le Mouvement démocratique et social.

« Enfin. Le MDS qui avait conquis sa légitimité dans la résistance au terrorisme islamiste, en payant le prix du sang et du deuil et en refusant de se plier face au harcèlement policier et administratif vient de se voir reconnaître, par le Conseil d’Etat, le droit de tenir son congrès », annonce fièrement le MDS.

Fin de la semaine dernière, le wali de la wilaya d’Alger, Abdelkader Zoukh a engagé une lutte acharnée pour interdire le congrès du MDS. Après avoir perdu devant le tribunal administratif, il porte l’affaire devant le Conseil d’Etat. Las, cette institution a donné raison au parti du défunt Hachemi Cherif.

« Une dernière fois l’argument de la menace à la sécurité a été invoqué par la wilaya qui faisait appel de la décision prononcée par le tribunal administratif en faveur de notre mouvement ». Puis le parti s’interroge dans son communiqué : « Quelle menace constituerait un congrès du MDS, si ce n’est pour ceux qui ont saigné le pays et ceux qui veulent les blanchir ? Notre mouvement est celui de l’Algérie pleine de vie, qui travaille, souffre, espère et se bat parce qu’elle refuse la fatalité et encore plus celle de la hogra. »

Ce parti rappelle dans ce communiqué les fondements qui irrigue son combat pour la démocratie en Algérie. « Au-delà des souffrances qu’il endure et des sacrifices qu’il consent, le MDS ne cesse de renforcer son combat, avec le soutien des forces vives de notre pays. Il garde ainsi fermement l’espoir de vaincre définitivement les partisans d’un Etat théocratique et de dépasser le système actuel, pour ouvrir à l’Algérie, des perspectives de démocratie, de liberté, de progrès et de justice sociale », lit-on encore.

Puis le MDS promet qu’il organise ce samedi 30 avril à 14h au centre international de la jeunesse ce congrès tant défendu.

L. M.

Lire l’article depuis sa source : lematindz.net

Laisser un commentaire