Le correspondant de la BBC arrêté à Pyongyang



Corée du NordLe journaliste de la chaîne va être expulsé. L’agence «Chine nouvelle» évoque un «reportage inapproprié».

Un journaliste de la BBC dépêché en Corée du Nord a été arrêté et sera expulsé du pays en raison de son travail en amont du congrès du parti unique au pouvoir, a annoncé mardi le média britannique. L’agence officielle de presse Chine nouvelle évoque un «reportage inapproprié».

Le journaliste a été interpellé à l’aéroport de Pyongyang et interrogé sur une description qu’il a donnée du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, rapporte de son côté le correspondant de la chaîne américaine CNN. Il été arrêté en compagnie de deux autres employés de la BBC vendredi et interrogé pendant huit heures, dit la BBC sur son site internet. «L’équipe a été conduite à présent à l’aéroport».

L’agence Chine Nouvelle, qui dispose d’un bureau à Pyongyang, a rapporté que la Commission nationale pour la paix de la Corée du Nord avait organisé une conférence de presse lundi pour expliquer que le journaliste avait «attaqué le système de la RDPC (République populaire démocratique de Corée)» et fait du «journalisme non objectif».

Des journalistes de plusieurs médias étrangers ont été invités à Pyongyang pour suivre le congrès du Parti des travailleurs de Corée, qui s’est ouvert vendredi, le premier depuis 1980. Mais ils n’ont qu’un accès limité à l’événement. L’équipe de la BBC s’était rendue à Pyongyang dans les jours précédant l’ouverture du congrès vendredi, accompagnant une délégation de prix Nobel de la paix.

(ats/nxp)

Lire l’article depuis sa source : www.24heures.ch

Laisser un commentaire