Le dernier retranché de l’Oregon s’est rendu



Etats-UnisLe dernier homme armé dans le parc naturel de l’Oregon s’est rendu jeudi aux autorités après plus d’un mois d’occupation.

Le mouvement d’occupation du parc Malheur, dans une région retirée de l’ouest américain, par des militants armés contestant l’autorité du gouvernement et réclamant la restitution de terres fédérales «au peuple», avait débuté le 2 janvier. Seize personnes ont été inculpées et l’un des manifestants est mort en tentant d’échapper à son arrestation, selon la police.

Depuis mercredi, la police fédérale (FBI) équipée de véhicules blindés encerclait le parc afin d’agir pour mettre fin à son occupation dans le but d’assurer «la sécurité de ceux qui se trouvent encore dans le parc».

Seize personnes avaient déjà été arrêtées dans le cadre de l’occupation du parc Malheur, situé dans une région reculée de l’Ouest américain, dont le meneur du mouvement Ammon Bundy et son frère Ryan.

La trentaine de militants armés, dont le nombre a diminué avec le temps, était essentiellement des éleveurs et des anciens militaires, réclamant de rendre les terres fédérales «au peuple» et dénonçant des conditions de plus en plus dures imposées aux éleveurs par le gouvernement fédéral.

(afp/nxp)

Lire l’article depuis sa : Source

Laisser un commentaire