Le directeur de la santé de la sûreté nationale annonce le début de la première campagne de don de sang



La première campagne de don de sang au sein des structures de la police débutera demain mardi et durera jusqu’au 31 mars courant, a annoncé lundi le contrôleur de la police, Bouhamed Boubkeur, directeur de la santé et de l’action sociale, des sports à la direction générale de la sûreté nationale.

Le contrôleur de la police qui animait une journée d’information organisée par le forum de la sûreté nationale à l’Ecole supérieure de la police (Alger) à l’occasion de la célébration de la journée maghrébine de don du sang le 30 mars, a précisé que la campagne de don de sang s’inscrivait dans le cadre du programme de santé retenu par le secteur.

La deuxième campagne de don de sang est, elle, prévue du 14 au 16 juin prochain et coïncidera avec la Journée mondiale de don de sang alors que la troisième sera déroulera du 25 au 27 octobre prochain toujours au sein des mêmes structures.

Il a souligné à ce propos, les moyens matériels et humains consacrés par la sûreté nationale en coordination avec les instances compétentes pour mener cette opération humanitaire dans les « meilleures conditions » et ce, en mettant à disposition des ambulances et des centres de transfusion sanguine relevant des services hospitaliers au niveau des sièges de la police.

Il a rappelé aussi le « rôle important de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) pour promouvoir la campagne de don de sang dans les rangs de la sûreté nationale au regard de l’impact humanitaire de l’opération ».

Cette opération vise par ailleurs, l’ »ancrage de l’esprit de solidarité au sein de la société en impliquant les éléments de la police à ces campagnes à travers l’ensemble du territoire national », a-t-il encore dit.

15.000 poches de sang de sang ont été collectées en 2015 au sein des structures de la police contre 7.160 en 2014.

Pour sa part, la directrice générale de l’Agence nationale du sang (ANS), Lynda Ould Kablia, a affirmé l’importance de « consacrer la culture du don de sang au sein de la société pour faire bénéficier les malades nécessitant cette matière vitale ».

Après avoir rappelé les missions fondamentales de l’ANS, elle a ajouté qu’à l’occasion de la Journée maghrébine du don de sang, 7.774 poches de sang ont été collectées.

Le président de la Fédération nationale des donneurs de sang, Kadour Gherbi, a qualifié d’ »importante » cette action humanitaire, estimant que le don de sang était un « devoir humanitaire ».

Il a appelé enfin, les citoyens à le faire trois fois par an pour sauver des vies humaines et bénéficier d’examens médicaux gratuits ».

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source

Dknews-dz.com

Laisser un commentaire