Le FFS boycotte l’ouverture de la session parlementaire du printemps



Le Front des Forces Socialistes (FFS) a choisi de boycotter l’ouverture de la session parlementaire du printemps qui a eu lieu aujourd’hui, mercredi 2 mars. Les parlementaires du FFS ont préféré de se rendre ce matin au cimetière de Sidi M’Hamed pour un recueillement et un dépôt de gerbe de fleurs sur la tombe du syndicaliste et père de l’UGTA Aissat Idir.

Hamou Didouche, député FFS, nous a expliqué que ce choix était décidé hier lors d’une rencontre du groupe parlementaire avec la direction du parti, ou le FFS a trouvé que c’est « plus judicieux » de se « recueillir sur la tombe du fondateur de l’UGTA historique, symbole du combat des travailleurs et de la lutte pour un Etat social et démocratique. Cela surtout après l’adoption de la loi des finances 2016 et de la nouvelle constitution. En plus pour  dénoncer, encore une fois, le rôle de ce parlement qui s’attèlera plus à pondre des lois organiques scélérates suite à l’adoption de la Constitution du pouvoir. »

Les dirigeants et militants du FFS se sont également recueillis sur les tombes de trois autres militants et acteurs du mouvement national et de la révolution algérienne en l’occurrence : Lakhdar Rebbah, Ahmed Kaba et Mohamed Zekal.

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source

Laisser un commentaire