Le roi Mohammed VI nomme un nouveau patron à la tête de l’armée de terre marocaine



Le roi Mohammed VI a nommé mardi le général de division Abdelfatah Louarak comme nouveau patron à la tête de l’armée marocaine, a rapporté l’agence officielle MAP.

Le nouvel Inspecteur général des Forces armées royales (FAR) remplace le général de corps d’armée Bouchaib Arroub, qui occupait ce poste depuis 2014, selon la MAP. Le général Louarak a été choisi pour « l’abnégation et la loyauté dont il a fait montre dans l’exercice des différentes responsabilités » qu’il a déjà exercées, a ajouté l’agence, sans fournir de précisions sur les raisons de ce changement. Selon la Constitution, le roi est le chef suprême des armées, et cumule les fonctions de chef d’état-major.

L’armée marocaine garde la plus grande discrétion sur ses activités, et sa communication se limite au strict minimum. Elle est très présente au Sahara occidental, ex-colonie espagnole contrôlée depuis 1975 par Rabat, et dont le Front Polisario réclame l’indépendance.

Dans le monde, elle est actuellement déployée dans plusieurs opérations de maintien de la paix pour l’ONU (notamment en Centrafrique et en République démocratique du Congo), et est engagée dans la coalition menée par l’Arabie saoudite contre les rebelles Houthis au Yémen. Elle soutient également la coalition internationale contre le groupe jihadiste Etat islamique.

« Au-delà des opérations menées dans le cadre de coalitions, l’expertise militaire marocaine a souvent été mise au service des pays du Golfe pour former des unités de combat et de sécurité », rappelait en août l’hebdomadaire Jeune Afrique.

Des militaires marocains participent par ailleurs à la protection de plusieurs chefs d’Etat en Afrique sub-saharienne. L’armée marocaine compte environ 200.000 militaires et 150.000 réservistes et possède 1.215 chars, 2.348 engins blindés, 282 aéronefs et 121 navires, pour un budget global de 3,4 milliards de dollars, selon le site spécialisé « Global Firepower ». Les FAR constituent la septième puissance militaire en Afrique d’après ce site.

Le Maroc est par ailleurs un important acheteur d’armes à l’étranger: il est classé au 17e rang mondial des importateurs d’armes, selon le dernier rapport de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri). L’armée marocaine fut impliquée dans deux tentatives de coups d’Etat sous Hassan II, en 1971 puis 1972

AFP

Source : lematindz.net

Laisser un commentaire