Le Top-10 des lieux à visiter avant leur disparition



Le réchauffement menace de disparition différents joyaux de notre planète. Sputnik vous emmène pour tour d’horizon de ces lieux menacés.

Malheureusement, rien n’est éternel: plusieurs lieux de notre planète risquent de disparaître en raison du changement climatique. Alors n’attendez pas le pire, et partez le plus vite possible à la découverte de ces beautés tant qu’elles existent.

Les Pôles
Concernant l’Antarctique ou l’Arctique, personne n’osera contester leur nature unique. Malheureusement, le réchauffement climatique provoque progressivement la fonte des glaces, ce qui menace d’extinction différentes espèces d’animaux, comme les ours polaires et les manchots empereurs.

Les Alpes 

Cette chaîne de montagnes européenne risque d’ici 2050 de cesser d’être une station de ski en raison du changement climatique. Des chutes de neiges de moins en moins abondantes entraînent inexorablement la fonte des glaciers dans l’ensemble des Alpes.

Les Iles Galapagos
Situées à 1.000 kilomètres de l’Equateur, les fragiles Galapagos, îles volcaniques de l’océan Pacifique, sont connues pour leur grande variété d’espèces animales étudiées par Charles Darwin au début du 19e siècle. Pourtant selon l’Unesco, l’archipel est « menacé par des espèces invasives, par un tourisme et une immigration croissants ».

Les Maldives

Les îles des Maldives risquent de devenir la première république sous-marine en raison du réchauffement. Bien que la flore et la faune, les plages et les paysages de la région attirent de nombreux touristes, les Maldives sont menacées de submersion.

Le Parc national de Glacier, États-Unis, Montana

Ce parc est une des plus belles régions des montagnes Rocheuses. Pourtant, les effets du réchauffement climatique y sont parfaitement palpables: un bon nombre de glaciers ont déjà disparu. Si en 1850 il y avait environ 150 glaciers, les scientifiques ont constaté qu’il n’en restait plus que 25 en 2010. Selon les estimations des scientifiques, certains des principaux glaciers du Parc auront disparu d’ici 2030, ce qui aura des conséquences importantes sur les écosystèmes du Parc ainsi que sur la beauté de paysages très appréciés des visiteurs.

Le Bassin du Congo
Situé en Afrique, le bassin du fleuve Congo comprend plus de 2 millions de kilomètres carrés de forêts tropicales vierges abritant de nombreuses espèces de flore et de faune. Pourtant, le bassin se transforme rapidement en désert à cause de l’exploitation minière, de l’exploitation forestière, de l’agriculture et de la guérilla dont il est le théâtre.

Madagascar

Sous les effets conjugués de la chasse excessive des animaux exotiques, dont 90% vivent exclusivement sur cette île, et de la déforestation, nous pourrions bientôt perdre la majeure partie de cette diversité unique.

Venise, Italie

En raison de la montée des eaux, Venise devient de plus en plus sensible aux inondations, qui se comptent par dizaines chaque année. Autrement dit, la ville est progressivement recouverte par les eaux.

La Mer Morte

Entourée de pays très chauds, comme Israël, la Jordanie et la Palestine, la mer perd de l’eau par évaporation. En outre, la consommation des ressources maritimes par la population locale, ainsi que par de grandes entreprises, absorbe l’eau à un rythme alarmant.

La Grande barrière de corail

Composée de près de 300 récifs et de 900 îles, la Grande barrière de corail représente le plus grand système de récifs coralliens dans le monde. Mais le blanchiment des récifs, la pêche et le tourisme pourraient provoquer la disparition totale de la colonie d’ici 2030.

Lire l’article depuis sa source : fr.sputniknews.com

Laisser un commentaire