Le trafic ferroviaire à Alger perturbé par un débrayage des conducteurs de trains



Le trafic ferroviaire à Alger a été perturbé dimanche par un débrayage des conducteurs de trains, a constaté l’APS.

Tôt le matin, le trafic ferroviaire dans la capitale était paralysé en raison de la grève des conducteurs qui ont pris les usagers de court.

Le Directeur général de la Société nationale du transport ferroviaire (SNTF), Yacine Bendjaballah a indiqué dans une déclaration à l’APS que les conducteurs de trains avaient entamé un débrayage dans les wilayas de Constantine, d’Oran et d’Alger sans aucun préavis.

« Les conducteurs grévistes n’ont même pas avisé la Fédération des travailleurs du secteur, qui les représente et qui est habilitée à transmettre leurs revendications et leurs préoccupations », a-t-il indiqué, ajoutant que la Direction générale « est prête à dialoguer avec les grévistes dans un cadre légal en vigueur et à écouter leurs revendications ».

Selon des sources de la Fédération, les grévistes réclament une augmentation de la prime de travail posté, l’indemnisation des heures travaillées durant les week end et les jours de fête, l’augmentation de la prime de travail de nuit et le reclassement.

Cliquez ici pour lire l’article depuis sa source

Radioalgerie.dz

Laisser un commentaire